Eric Rohmer

De son vrai nom Jean-Marie Maurice Scherer, Eric Rohmer voit le jour à Tulle en 1920. Fort d'une solide formation littéraire, il publie son premier roman en 1946 chez Gallimard. C'est par le biais de la critique qu'il se rapproche du cinéma quelques années plus tard. Il fut successivement rédacteur à La Revue du Cinéma, Les Temps Modernes, Arts puis rédacteur en chef de La Gazette du Cinéma en 1959 et des Cahiers du Cinéma de 1957 à 1963.
 
Ses premiers courts-métrages réalisés à la fin des années 1950 sont peu remarqués et il n'en reste aucune trace aujourd'hui. Il faudra attendre 1962 pour qu'Eric Rohmer, connu comme étant le plus secret des cinéastes de la nouvelle vague, entame un cycle de six films baptisé contes moraux reposant sur des intrigues sentimentales. En six longs métrages le réalisateur parcourt toute la gamme du sentiment amoureux de l'austérité de La Boulangère de Monceau à la sensualité du Genou de Claire.

 

Lion d'Or à Venise:
 
Les comédies et proverbes forment le second cycle réalisé par le cinéaste ou chaque film illustre une phrase tirée de la sagesse populaire. Le Rayon vert (1986) obtiendra d'ailleurs un Lion d'Or à Venise et le prix Louis Delluc.
 
Les années 70 sont marquées par la réalisation de film comme La marquise d'O et Perceval le Gallois. Ces deux réalisations brillent par leurs décors et par leur conception classique de l'espace.
 
Exemple parfait du cinéma d'auteur à la française Eric Rohmer écrit seul ses scénarios et n'hésite pas à faire appel à des comédiens débutants. Arielle Dombasle et Fabrice Luchini ont notamment fait leurs premières armes sous sa direction.
 
Dans les années 90 Eric Rohmer réalise les Contes des quatre saisons dans lequel il poursuit son exploration des jeux et des hasards amoureux. Ce cycle permet au réalisateur de mener une réflexion sur la liberté et les manipulations sans pour autant imposer de morale précise. Chaque film est marqué par une couleur dominante à la symbolique forte. Ainsi, le bleu et l'orange régissent Conte de printemps, tandis que le gris, le marron et le vert kaki prédominent dans Conte d'hiver.
Son dernier film Les amours d'Astrée et de Céladon, sorti en 2007, est une adaptation de l'Astrée écrite au XVIIème siècle par Honoré d'Urfé.  
 
En cinquante ans de carrière Eric Rohmer a réalisé  vingt-quatre longs métrages, un documentaire et des programmes scolaires pour la télévision. Eric Rohmer est également l'auteur d'une pièce de théâtre intitulée "Trio en mi Bémol".

 

Eric Rohmer sur le tournage du film Les amours d'Astrée et de Céladon

 

Par Magali MENIN

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !