Histoire du groupe

Contexte et nom

Nés à Glasgow en Écosse, les frères George (né en 1947), Malcolm (né en 1953) et Angus (né en 1955) émigrèrent avec leur famille en Australie en 1963, et s'installèrent dans la banlieue de Sydney.

C'est George qui commence le premier à jouer de la guitare, suivi par Malcolm puis Angus. Dans les années 1960, George connaît un succès mondial avec les Easybeats, devenu le groupe australien des années 1960 le plus connu. Ce succès déteint sur Malcolm qui rejoint en 1971 un groupe de Newcastle nommé The Velvet Underground (à ne pas confondre avec le groupe américain du même nom). En novembre 1973, Malcolm crée son propre groupe, où il sera le guitariste rythmique. Il recruta Dave Evans aux chants, Larry Van Kriedt à la guitare basse et Colin Burgess à la batterie puis fut rejoint par Angus, qui deviendra le guitariste soliste.

Après avoir vu le sigle « AC/DC » sur un aspirateur(ou selon certaines sources, sur une machine à coudre), Malcolm et Angus eurent l'idée d'adopter ce sigle comme nom de groupe. AC/DC est le sigle pour alternating current/direct current, soit, en français, « courant alternatif/courant continu ». Les frères Young ont estimé que ce nom symboliserait l'énergie brute du groupe et l'amour pour leur musique.

Cependant la connotation pouvait avoir plusieurs significations. En argot, AC/DC signifie « à voile et à vapeur », c'est-à-dire bisexuel. Certains religieux pensèrent que le nom avait des connotations sataniques telles que « AnteChrist Death to Christ », « AnteChrist Devil's Child », « Anti Christ Destroy Christ », ou encore « After Christ Devil Comes ».

AC/DC se prononce une lettre à la fois, hormis en Australie où le groupe se fait appeler "Acca Dacca"

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le commencement (l'ère Dave Evans, 1973-1974)

Le groupe joua en public pour la première fois dans un club de Sydney du nom de Chequers en décembre 1973. Ils signèrent plus tard chez le label Albert Productions, le distributeur d'EMI pour l'Australie et la Nouvelle-Zélande.
A cette époque, le line-up du groupe était instable au niveau de la batterie et la basse. En effet, 3 bassistes et 5 batteurs se succédèrent pendant l'ère Dave Evans, qui a durée moins d'un an.

C'est pendant cette période qu'Angus Young adopta son caractéristique uniforme d'écolier comme costume de scène. L'idée vient de sa sœur Margaret. Angus avait aussi essayé d'autres costumes comme les déguisements de Spider-Man, de Zorro, d'un gorille, et d'un déguisement "Super-Ang", parodie de Superman. Au début, la plupart des membres du groupes avaient en fait leur propre costume mais cette idée fut abandonnée lorsqu'ils découvrirent qu'un autre groupe local avait déjà adopté cette idée. Seul Angus garda son costume.

Le groupe sortit son premier single Can I Sit Next to You, Girl, enregistré en avril 1974.

Les frères Young décidèrent que   Dave Evans n'était pas un chanteur adapté pour le groupe car ils estimèrent qu'il était plus un chanteur de glam rock du genre Gary Glitter. Sur scène, Dave était parfois remplacé par le premier manager du groupe, Dennis Laughlin, qui était l'ancien chanteur du groupe Sherbet. Dave ne s'entendait pas avec Laughlin, ce qui a également contribué au mauvais sentiment du groupe envers Dave.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'ère Bon Scott (1974-1980)

  

Le début du succès

En septembre 1974, Ronald Belford "Bon" Scott, un chanteur expérimenté ami de George Young, propose ses services en tant que batteur. Les frères Young, estimant ne pas avoir besoin d'un batteur, l'acceptent toutefois comme chanteur après l' avoir entendu fredonner dans les coulisses d'un show. Comme les frères Young, Bon Scott est né en Écosse et a émigré en Australie pendant son enfance.

En novembre de la même année, le groupe enregistre son premier album High Voltage avec Malcolm Young (guitare rythmique), Angus Young (guitare solo), Bon Scott (chant), George Young (basse), Tony Currenti (batterie). Cet album est produit par George Young et Harry Vanda, ancien membre des Easybeats. L'enregistrement de l'album prit seulement 10 jours et l'album est basé sur des morceaux instrumentaux des frères Young auxquelles Bon Scott a rajouté des paroles.
L'album sorti en
février 1975 seulement en Australie. La sortie de ce disque amèna le groupe à faire une tournée dans tout le pays.

Suite à l'enregistrement de cet album, il y eu encore plusieurs changements au niveau de la basse et de la batterie jusqu'à ce que le groupe recrute Phil Rudd à la batterie et Mark Evans à la basse.

Michael Browning devint le manager du groupe en décembre 1974.

En 1975 ils réalisèrent le single It's a Long Way to the Top (If You Wanna Rock 'n' Roll), qui devint leur hymne du moment.La chanson fut incluse dans leur second album, T.N.T., qui sorti en février 1976 uniquement en Océanie. L'album comprend deux autres classiques : High Voltage et T.N.T..
Les titres du groupe furent ensuite passés à la radio et à la télévision australienne.

Entre 1974 et 1977, aidé par de régulières apparitions dans l'émission Countdown de la chaine australienne Molly Meldrum , du groupe audiovisuel ABC, AC/DC devient un des artistes les plus populaires et ayant eu le plus de succès en Australie. Leur performance du 3 avril 1977 fut leur dernière apparition TV en direct en Australie avant plus de 20 ans.

Le groupe ne peut cependant pas faire son concert à Wellington en Nouvelle-Zélande, le gouvernement de ce pays qualifiant la musique d'AC/DC de « pollution sonore ». Le groupe lui répondra en 1980 sur l'album Back in Black avec le morceau Rock and Roll Ain't Noise Pollution (traduction : Le rock 'n' roll n'est pas une pollution sonore.).

Succès international

En 1976, le groupe signe un contrat avec Atlantic Records et tourne longtemps en Europe. Ils y acquièrent une expérience des concerts en faisant la première partie de groupes comme Black Sabbath, Aerosmith, Kiss, Styx et Blue Öyster Cult, et en co-tête d'affiche avec Cheap Trick.

En mai, sort leur premier album en Europe et aux États-Unis, High Voltage, sous le label Atlantic. Cet album est en fait une compilation de leurs deux premiers albums, High Voltage et T.N.T.. Cette compilation est composée de deux chansons du High Voltage australien et de sept chansons de T.N.T..

La même année sort l'album Dirty Deeds Done Dirt Cheap. L'album connut deux versions : une pour l'Océanie et une pour l'Europe. Entre les deux versions, la pochette et la liste des titres sont différentes. Cet album ne sortit aux États-Unis qu'1981, époque à laquelle le groupe était à l'apogée de sa popularité.

Let There Be Rock sort en mars 1977 en l'Australie et en juin en Europe. Bien que sorti en pleine ascension du punk en Angleterre, l'album eut un réel succès en Europe et est devenu un grand classique de l'histoire du rock.
Suite à la tournée européenne qui suivit l'album,
Mark Evans quitte le groupe et est remplacé par Cliff Williams.

AC/DC effectue sa tournée désormais aux États-Unis, principalement en ouverture de groupes comme REO Speedwagon, Kiss, Rush, Black Sabbath et Van Halen ou dans de petites salles. Ils y eurent plusieurs fois des ennuis car le groupe, et notamment Angus, « allumait » tant le public que, durant le passage des groupes de deuxième partie, ces derniers ne devaient que « ramasser les miettes », ce qui a forgé une solide réputation au jeune groupe jusqu'à ce qu'il passe en deuxième partie.
Pendant la tournée européenne, AC/DC fait néanmoins figure de tête d'affiche.

Toutefois, le groupe ne pourra pas finir la tournée européenne de Let There Be Rock. Suite à une dispute entre Malcolm et Geezer Butler (le bassiste de Black Sabbath), AC/DC va devoir se retirer de la tournée, malgré l'amitié que porte Ozzy Osbourne à Bon et Angus.
Mais ça ne l'empêchera pas de faire un triomphe aux
États-Unis notamment lors du concert de Kiss à New York. Angus avait tellement chauffé la salle en première partie que l'ambiance est devenue « ennuyeuse » durant le passage de Kiss.

AC/DC fut une influence pour les groupes de la New Wave of British Heavy Metal qui émergèrent pendant la fin des années 1970, comme Saxon et Iron Maiden, en partie en réaction au déclin des groupes de heavy metal traditionnel du début des années 1970.

En 1978 sort Powerage. L'album suit le modèle établi par Let There Be Rock et marque les débuts du groupe avec le bassiste Cliff Williams et ses riffs hard. Cet album n'obtint cependant pas le succès commercial du précédent. Seule une seule chanson de cet album fut réalisée en single, Rock 'n' Roll Damnation, qui s'est classé 24e dans les charts américains, ce qui est le plus haut classement atteint par le groupe aux États-Unis à l'époque. C'est l'album préféré de Keith Richards, le mythique guitariste des Rolling Stones qui ne manquera pas d'en faire la promotion à maintes reprises, ce qui permettra au groupe de se faire encore plus connaître aux yeux des fans du rock.
Cet album est aujourd'hui revendiqué par une partie des fans comme l'album le plus sous-estimé du groupe.

Le concert du groupe au théâtre Apollo de Glasgow pendant la tournée Powerage fut enregistré et réalisé la même année en tant qu'album live nommé If You Want Blood You've Got It. Ce fut la dernière production de Harry Vanda et George Young avec Bon Scott.

Les producteurs, Harry Vanda et George Young, sont écartés au profit d'Eddie Kramer (Kiss, Led Zeppelin) pour l'enregistrement d'Highway to Hell. Le groupe ne fut pas satisfait de ce dernier producteur et demanda à Robert Lange s'il pouvait le remplacer, ce dernier accepta.

Robert Lange donna à AC/DC un son plus rempli tout en gardant le tranchant qui a fait son succès.
L'album, sorti en
juillet 1979, connut un grand succès dans le monde et fit d'AC/DC un incontournable du hard rock. Atteignant la 17e place des charts américains, il est le premier album d'AC/DC à entrer dans le top 100 américain.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

La mort de Bon Scott

 

Au début de l'année 1980 le groupe commença à travailler sur leur prochain album.

Le 19 février 1980, Bon Scott, après une soirée fort arrosée à Londres, se serait fait raccompagner par un ami, Alistair Kinnear.Bon Scott, endormi dans une Renault 5, aurait été d'après les déclarations de Kinnear à la police, absolument impossible à réveiller. Kinnear, plutôt que de ramener Bon chez lui, aurait alors décidé de l'emmener à son propre domicile, espérant qu'il se réveillerait durant le trajet.
Le chanteur dormant toujours une fois arrivé, Kinnear l'aurait laissé dans la voiture fermée. Le lendemain matin, Kinnear serait descendu le chercher et trouvant le chanteur encore endormi, l'aurait emmené à l'hôpital où les médecins auraient constaté son décès.
Son décès est due à une asphyxie causée par ses propres vomissements et la cause officielle a été classée comme "
intoxication alcoolique" et "mort par accident".

 

 

                                                                 
La statue en bronze de Bon Scott à Fremantle
                                   
La tombe de Bon Scott au cimetière de Fremantle.

 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

L'ère Brian Johnson (1980 à aujourd'hui)

  

La renaissance


Alors que ce décès aurait pu être le coup d'arrêt de la carrière d'AC/DC, le groupe décide finalement de continuer. C'est le chanteur de Geordie, Brian Johnson, que Bon Scott avait connu en 1971 lors d'une tournée commune entre Geordie et Fraternity au Royaume-Uni, et dont il avait déclaré que c'était un très bon chanteur, qui prendra le poste de chanteur.
Le groupe lui proposa de se présenter à l'audition de Londres et le choisi tout de suite.

En juillet 1980 sort Back in Black, moins blues que Highway to Hell, toujours produit par Robert Lange. Cet album, qui débute par des sons de cloches (le premier morceau est nommé Hells Bells), est évidemment un hommage à Bon Scott.
Il y a dans l'album de grands standards, repris depuis dans tous leurs lives, comme Hells Bells, Back in Black, You Shook Me All Night Long ou encore Shoot to Thrill. Back in Black devient le second album le plus vendu au monde avec entre 45 et 62 millions d'exemplaires vendu juste après Thriller de
Michael Jackson.

Même si l'album est vivement critiqué par les fans de Bon Scott, l'album (composé et écrit en seulement trois semaines) est d'une grande qualité et obtient d'excellentes critiques, l'album est classé 73e au classement des 500 Greatest Albums of All Time du magazine Rolling Stone. L'album est #1 dans certains pays comme l'Australie, la France et le Royaume-Uni, et #4 aux États-Unis.
AC/DC collectionne alors les prix, les récompenses, les titres honorifiques et les premières places. Désormais, AC/DC fait ses shows encore et toujours plus spectaculaires avec une
cloche en bronze de plus d'une tonne frappée d'un « AC/DC » et d'un « Hells Bells », en référence à la première piste de l'album.
Même si l'album est un succès pour le groupe,
Brian connait des débuts plus difficiles avec les anciens fans, particulièrement en Australie, qui sont alors partagés sur la suite du groupe : une partie des anciens fans considèra qu'AC/DC aurait dû s'arrêter.

Le succès continue en 1981 avec la sortie de For Those About to Rock We Salute You, toujours avec Robert Lange. L'album contient deux des singles du groupe s'étant les mieux vendus : Let's Get It Up et la chanson éponyme, For Those About to Rock (We Salute You), qui se sont respectivement classé à la 13e et 15e au Royaume-Uni. L'album a un gros succès commercial et critique même si l'album obtient une moins bonne comparaison face à son prédécesseur, le grand Back in Black. For Those About to Rock We Salute You est le premier album du groupe à atteindre le no 1 aux États-Unis. La tournée Cannon and Bell en 1982, qui se fera avec des canons de la guerre de Sécession, est impressionnante. De plus Brian commence à se faire aimer des fans qui n'avaient pas accepté le "nouveau chanteur" du groupe. Avec cette tournée, Brian est désormais soudé à vie au groupe.

 

 


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !