Album live

Un album live (anglicisme) ou un album en concert, ou en public opposé à l'album studio, est un album musical enregistré avec tous les musiciens jouant en même temps. La plupart du temps, l'enregistrement est fait en public pendant un concert, mais pas forcément : le Live at Pompeii de Pink Floyd, par exemple, est enregistré sans public.

Un album live peut être enregistré lors d'un seul concert, ou plusieurs concerts d'une même tournée. Beaucoup d'albums live de rock dans les années 1960 et 1970 furent élaborés selon ce second modèle ; ils permettaient de prendre les meilleures performances sur plusieurs dates.

Dans les années 1970, les albums live se différenciaient beaucoup des studios, car les groupes aimaient à étirer leurs morceaux, et à y inclure des passages jam qui pouvaient être très longs.

La durée des supports discographiques fait que les albums live ne contiennent pas toujours l'intégralité d'un spectacle. Mais il y a en certains qui sont enregistrés sur double voire triple album pour pallier ce problème. C'était le cas en particulier avec les disques vinyles.

Aujourd'hui, l'album live tend à être commercialisé parallèlement à un DVD.

Il existe de faux albums live, c'est-à-dire des albums enregistrés en studio auxquels ont été ajoutés des applaudissements et des cris factices. C'est par exemple le cas de Let It Bleed des Rolling Stones. Cette pratique utilisée parfois dans les années 1960 n'a plus vraiment court aujourd'hui. On trouve plus souvent des albums enregistrés en public mais retravaillés en studio (les pistes rajoutées en studio sont appelées overdub).

L'album live présente généralement une compilation des meilleurs morceaux d'un artiste. Toutefois, certains albums live ne contiennent que des titres inédits, comme Kick Out the Jams, le premier album du groupe MC5, ou encore de nombreux musiciens de jazz

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !