Michael Gough

 

Vu dans quatre "Batman", "Le Temps de l'innoncence" ou "Sleepy Hollow", l'acteur Michael Gough est décédé ce jeudi 17 mars à l'âge de 94 ans.

                                                        D%c3%a9c%c3%a8s+du+com%c3%a9dien+Michael+Gough

Batman est un peu plus orphelin ! Interprète de son fidèle Alfred dans les épisodes signés Tim Burton et Joel Schumacher, l'acteur Michael Gough est en effet décédé ce jeudi 17 mars à l'âge de 94 ans, au terme d'une carrière longue de 170 films et épisodes de séries.

 

Du petit au grand écran

Né le 23 novembre 1916 à Kuala Lumpur, Michael Gough a débuté sa carrière à la télévision (où il ne cessera de revenir épisodiquement) avant de se faire remarquer en 1948 dans le film Anna Karenine où il interprète le rôle de Nicholaï. Il enchaînera alors les films anglais de premier ordre tels que L' Homme au complet blanc (1951) ou Richard III (1955).
Acteur shakespearien retournant regulièrment sur les planches, il n'aura cèsse de se considerer lui-même comme le Vincent Price du pauvre puisque, dès la fin des années 50, il enchaînera lui aussi les films d'horreur ou fantastiques à petits budgets tels que Le Cauchemar de Dracula en 1958 avec Christopher Leeet Peter Cushing ou Le Fantôme de l'Opéra du même réalisateur Terence Fisher. Mais il incarna surtout des rôles de savant–fou (Crane malefique (1965) ; They came from beyond space (1967)). Par la suite, il obtiendra régulièrement de petits rôles dans de grandes productions chez des réalisateurs renommés (Out of Africa - Souvenirs d'Afrique de Sydney Pollack en 1985 ; Le Temps de l'innocencede Martin Scorsese en 1993). 

T'as le bonjour d'Alfred

Mais s'il est connu du grand public, c'est particlulièrment pour son rôle de Alfred Pennyworth dans les quatres volet de la serie Batman débuté par Tim Burton. Tout comme Vincent Price ou Christopher Lee, celui-ci sera pris d'affection pour cette idole du cinéma d'horreur et collabora avec Michael Gough pour cinq films : Batman (1989), Batman, le défi (1992) et Sleepy Hollow, la légende du cavalier sans tête (2000) déjà. Puis, en 2005, il incarne la voix de Elder Gutknecht dans le film d'animation Les Noces funèbres, avant de ressortir de sa retraite et de retrouver le réalisateur en 2010, pour les besoins d'Alice au Pays des Merveilles, le dernier film de sa longue carrière.

 

Maximilien Pierrette avec la rédaction d'Allociné

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !