6) Seconde Guerre Mondiale

1943
10 juillet

La Sicile envahie par les Alliés


Alors que les Alliés achèvent victorieusement la campagne de Tunisie, les armées britanniques, canadiennes et américaines débarquent en Sicile. De là, elles espèrent pouvoir envahir l’Italie entière. À la mi-août et malgré les renforts allemands, l’île passera sous la domination des Alliés, tandis que Benito Mussolini sera arrêté le 25 juillet.
Voir aussi : Dossier histoire de l' Italie fasciste - Mussolini - Histoire de la Sicile - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   
1943
24 juillet

Arrestation de Mussolini


Le Grand Conseil fasciste contraint Mussolini à démissionner et charge le maréchal Badoglio de constituer un nouveau gouvernement. La situation militaire des armées du "Duce" est catastrophique depuis le débarquement allié en Sicile : Rome est pilonnée régulièrement et la colère gronde dans tout le pays. Mussolini qui ne cesse de prôner un rapprochement plus étroit avec Hitler est arrêté le lendemain et transféré sur l'île de Ponza. L'Italie signera l'armistice avec les forces alliées le 3 septembre 1943.
Voir aussi : Dossier histoire de l' Italie fasciste - Mussolini - Arrestation - Badoglio - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   
1943
27 juillet

Création du Comité de libération nationale italien


Au lendemain de l’arrestation de Mussolini, une organisation est fondée pour réunir les différents partis antifascistes, à savoir les communistes, les démocrates-chrétiens, les socialistes, les libéraux, le parti d’action et le parti démocrate du travail. Le Comité prendra plus de poids lorsque les troupes allemandes fuiront Rome, le 5 juin 1944.
Voir aussi : Dossier histoire de l' Italie fasciste - Mussolini - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   
1943
3 septembre

L'Italie du côté des Alliés


Le gouvernement de Pietro Badoglio négocie l'armistice avec les Alliés et déclare la guerre à son ancien partenaire de l'Axe, l'Allemagne. Quelques mois auparavant, le débarquement anglo-américain en Sicile avait entraîné la chute du chef du régime fasciste italien, Benito Mussolini. La réaction allemande ne se fera pas attendre puisqu’elle déclenchera quelques heures plus tard l’invasion du pays et libèrera Mussolini le 12 septembre. Celui-ci se réfugiera dans le Nord, où il constituera la République de Salo. Quant au roi et à Badoglio, ils fuiront au Sud du pays, zone encore occupée par les Alliés.
Voir aussi : Dossier histoire de l' Italie fasciste - Déclaration de guerre - Badoglio - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   
1943
9 septembre

La Corse se soulève contre l'occupant


La capitulation italienne provoque le soulèvement général des résistants corses. Les insurgés, épaulés progressivement par des troupes venues d'Afrique du Nord, mèneront des combats contre les troupes allemandes jusqu'au 4 octobre. La Corse sera alors le premier département français libéré.
Voir aussi : Dossier histoire de la Corse - Soulèvement - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   
1943
12 septembre

Un commando SS libère Mussolini


Hitler envoie les hommes du capitaine Otto Skorzeny libérer le "Duce" emprisonné dans les Abruzzes depuis le mois de juillet. Cette évasion spectaculaire permet à Mussolini de recréer un nouvel État fasciste à Salo, au nord de l'Italie, placé sous l'influence directe des autorités allemandes. Il fait alors exécuter plusieurs membres du Grand Conseil qui ont contribué à sa démission. La République fasciste italienne de Salo s'effondrera lors de la débâcle allemande du printemps 1945. Benito Mussolini lui-même sera arrêté et exécuté par des partisans italiens le 27 avril.
Voir aussi : Dossier histoire de l' Italie fasciste - Mussolini - Enlèvement - SS - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   
1943
23 novembre

Les américains libèrent Tarawa


Après trois jours de combat, les japonais sont défaits à Tarawa, atoll du Pacifique. Cette victoire fait suite à un des premiers débarquements alliés dans le Pacifique et participe au retournement de la situation dans le Pacifique, au détriment du Japon. Les américains pourront alors débarquer le 23 février sur les îles Marshall, qui étaient leur principal objectif.
Voir aussi : Débarquement - Iles Marshall - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   
1943
28 novembre

Conférence de Téhéran


Le premier ministre britannique Winston Churchill, et les présidents des Etats-Unis et d'URSS, Franklin Roosevelt et Joseph Staline se rencontrent en Iran pour statuer sur le destin de l'Europe après la guerre. La France est exclue des négociations. Elle paie le prix de sa collaboration avec l'Allemagne. La Russie obtient la promesse des Etats-Unis d'un débarquement allié en France, alors que Churchill aurait préféré poursuivre l'offensive en Italie. Le projet américain est baptisé "opération Overlord". La date est fixée au mois de mai 1944. Le sort de l'Allemagne et de la Pologne sont également évoqués, ainsi que la création d'une organisation mondiale de sécurité réunissant les 4 grands (future ONU): Etats-Unis, Grande-Bretagne, URSS et Chine.
Voir aussi : Dossier histoire de l' URSS - Staline - Churchill - Conférence - Roosevelt - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   
1943
24 décembre

Eisenhower chef des forces alliées


Le général américain Dwight Eisenhower est nommé commandant en chef des forces armées par le président Roosevelt. Sa mission est de diriger les forces terrestres, navales et aériennes alliées chargées de libérer l'Europe occidentale de l'occupation allemande lors du débarquement prévu en Normandie (opération Overlord), en juin 1944. Le chef des forces alliées recevra la capitulation allemande à Reims le 7 mai 1945. Après une brillante carrière militaire, Eisenhower accèdera à la présidence de la République des Etats-Unis en 1952.
Voir aussi : Histoire de Reims - Eisenhower - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   
1944
6 avril

Rafle d'Izieu


Sous le commandement de Klaus Barbie, la Gestapo de Lyon arrête 44 enfants juifs à l'orphelinat d'Izieu dans l'Ain. Les huit adultes reconnus "coupables de les avoir cachés" sont eux aussi mis aux arrêts. Les enfants d'Izieu et leurs professeurs seront envoyés au camp de Drancy puis transférés à Auschwitz où ils seront gazés. Une seule fillette survivra.
Voir aussi : Histoire de la Gestapo - Klaus Barbie - Histoire d'Auschwitz - Rafle - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   
1944
17 mai

La bataille de Monte-Cassino


Durant la campagne d'Italie (1943-45), les tirailleurs marocains commandés par le général Juin brisent la résistance des armées allemandes à Monte-Cassino, entre Naples et Rome. Les Alliés perdront 115 000 hommes dans la bataille. Mais, ils peuvent désormais poursuivre leur progression en Italie. C'est le principal fait de gloire des troupes de la France Libre pendant la Seconde Guerre mondiale.
Voir aussi : Bataille - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   
1944
4 juin

Les Alliés s’emparent de Rome.


Depuis la libération de Mussolini, en septembre 1943, l’Italie n’est plus qu’un territoire déchiré entre les troupes des Alliées et celles des Allemands. Mais en juin, les Alliés parviennent à envahir Rome et repoussent ainsi la Wehrmacht. Ivanoe Bonomi, qui se retrouve à la présidence du Comité de libération nationale, formera alors un nouveau gouvernement au Sud, remplaçant Badoglio.
Voir aussi : Dossier histoire de l' Italie fasciste - Histoire de Rome - Mussolini - Histoire de la Wehrmacht - Badoglio - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   
1944
6 juin

Le débarquement de Normandie


Suivant les plans de l'opération "Overlord", près de 5 000 navires débarquent 130 000 hommes sur 35 kilomètres de plage en Normandie. La nuit précédente, des parachutistes ont été lâchés derrière les lignes allemandes et les avions alliés ont commencé à bombarder les fortifications du "mur de l'Atlantique". Ce débarquement, placé sous le commandement du général américain Eisenhower, était secrètement préparé depuis plus d'un an en Angleterre. Fin juillet, les Alliés auront débarqué pas moins de 1 500 000 hommes sur le sol français. En mai 1945, l'Allemagne capitulera.
Voir aussi : Dossier histoire des grandes batailles - Débarquement - Eisenhower - Histoire de La Libération - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   
1944
9 juin

Tulle, ville martyre


La 2ème division blindée SS Das Reich quadrille la ville de Tulle (Corrèze) et arrête tous les hommes valides, sous prétexte de contrôle de papier. 99 d'entre eux seront pendus et 149 envoyés au camp de Dachau (101 y perdront la vie), en représailles des attaques de maquisards. Le lendemain, la même division, qui remonte vers la Normandie où vient d'avoir lieu le débarquement des Alliés, prendra le chemin d'Oradour-sur-Glane.
Voir aussi : Dossier histoire du massacre d'Oradour-sur-Glane - SS - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   
1944
10 juin

Les habitants d'Oradour massacrés par les SS


Le général Lammerding envoie un détachement de la division SS « Das Reich » détruire Oradour-sur-Glane, un petit village près de Limoges. Toute la population est rassemblée sur la place du marché sous prétexte d'une vérification d'identité. Les hommes sont enfermés dans des granges, les femmes et les enfants sont conduits dans l'église. Les SS mettent le feu aux bâtiments et 642 habitants (dont 246 femmes et 207 enfants) trouvent la mort. De retour du front est où les exactions étaient monnaie courante, la division"Das Reich" avait déjà commis un massacre la veille à Tulle.
Voir aussi : Massacre - Dossier histoire du massacre d'Oradour-sur-Glane - SS - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   
1944
13 juin

Hitler lance les V1 sur Londres


Les premiers Vergeltungswaffe-1 (arme de représailles-1) partent des rampes de lancement de Calais en direction de Londres. Hitler, après le débarquement allié en Normandie, veut porter un coup décisif au moral des Britanniques. La Royal Air Force démontrera que les V-1 peuvent être abattus en vol ou déviés de leur trajectoire. En trois mois ces bombes volantes feront 6 000 victimes. Les savants allemands qui ont mis au point ces fusées participeront, après la guerre, à la conquête de l'espace.
Voir aussi : Hitler - Histoire de Londres - Bombardement - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   
1944
19 juin

Bataille de la mer des Philippines


La marine américaine et la marine japonaise entament les hostilités en mer des Philippines : plusieurs porte-avions, des dizaines de navires de guerre et des centaines d’avions vont s’affronter pendant deux jours. L’enjeu est la maîtrise des îles Mariannes et des îles Carolines, or la stratégie et l’équipement militaire des Etats-Unis leur confèrent une position de force. Ainsi, en seulement quarante-huit heures, ils parviennent à couler trois porte-avions ennemis sur les cinq engagés et à abattre plus de la moitié des avions. L’aéronavale japonaise est décimée et se replie alors sur Okinawa. Les îles Mariannes passent rapidement sous domination alliée, cependant les îles Carolines sont encore maîtrisées en partie par les Japonais.
Voir aussi : Bataille navale - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   
1944
7 juillet

Assassinat de Georges Mandel


Georges Mandel, ancien ministre de l'Intérieur de Paul Reynaud, est abattu de sept balles dans la poitrine par des miliciens français dans la forêt de Fontainebleau. Il avait été déporté en novembre 1942 dans le camp d'Oranienburg puis rapatrié au mois de mai. Sa prise de position contre la collaboration et le régime de Vichy est à l'origine de son assassinat.
Voir aussi : Assassinat - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !