9) Seconde Guerre Mondiale

1945
6 août

Bombe atomique sur Hiroshima


A 8h15, l'avion américain "Enola Gay" lâche la première bombe atomique, "Little Boy", sur la ville Hiroshima, siège du commandement du Japon impérial. L'explosion provoquera la mort d'environ 100 000 personnes et anéantira complètement la ville dans un rayon de 2 kilomètres. Les radiations continueront à faire de nombreuses autres victimes pendant des années. Cette explosion a été décidée par le président américain Harry Truman pour mettre fin à la Seconde Guerre mondiale.
Voir aussi : Dossier histoire du nucléaire - Histoire de la Bombe atomique - Bombardement - Truman - Histoire d'Hiroshima - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   
1945
9 août

Bombe atomique sur Nagasaki


Trois jours après le lancement de la première bombe atomique américaine sur le Japon à Hiroshima, c'est la ville de Nagasaki qui est touchée. L'explosion de la bombe "Fat Man" fera 70 000 victimes. Le président américain Harry Truman veut ainsi mettre fin à la Seconde Guerre mondiale. Cinq jours plus tard, l'empereur Hiro-Hito se résignera à une reddition sans condition.
Voir aussi : Dossier histoire du nucléaire - Histoire de la Bombe atomique - Bombardement - Truman - Histoire de Nagasaki - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   
1945
2 septembre

Capitulation du Japon


Le Japon reconnaît sa défaite en signant l’acte de capitulation sur le cuirassé américain Missouri en baie de Tokyo. Le général MacArthur, qui représente les Etats-Unis s’engagera à laisser en place l’empereur Hiro-Hito à condition que le régime se démocratise. Le Japon a dû capituler après les bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki. C’est la fin de la Seconde Guerre mondiale.
Voir aussi : Capitulation - Histoire de Tokyo - MacArthur - Missouri - Hirohito - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   
1945
4 octobre

Ouverture du procès de Pierre Laval


L'ancien vice-président du gouvernement de Vichy doit s'expliquer devant la haute cour pour expliquer son rôle pendant la collaboration et son alliance avec le régime nazi. Le procès se déroule à la hâte et Laval doit souffrir les insultes des jurés. Il est condamné à mort le 9 octobre et exécuté le 15 à la prison de Fresnes après avoir tenté de se suicider.
Voir aussi : Procès - Laval - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   
1945
20 novembre

Ouverture du procès de Nuremberg


Les criminels de guerre nazis sont jugés par un tribunal interallié à Nuremberg en Allemagne. La ville-phare de l'idéologie nazie devient lé théâtre d'un procès qui va durer près d'un an (1er octobre 1946). Le jury est composé de représentants des Etats-Unis, de l'Angleterre, de l'URSS et de la France. Sur les 24 hauts dignitaires du IIIème Reich, 11 seront condamnés à mort par pendaison le 16 octobre 1946.
Voir aussi : Dossier histoire de l' URSS - Procès - Histoire de Nuremberg - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   
1946
30 septembre

Verdict du procès de Nuremberg


Le tribunal militaire international de Nuremberg en Allemagne déclare 22 dirigeants nazis coupables de crime de guerre et en condamne 12 à la peine capitale pour "crime contre l'humanité". Parmi eux, l'ancien commandant en chef de la Luftwaffe, Hermann Goering qui se donnera la mort le 15 octobre, à la veille de son exécution.
Voir aussi : Procès - Histoire de Nuremberg - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   
1947
28 novembre

Mort du général Leclerc dans un accident d'avion


Le général Leclerc meurt dans un accident d’avion lors d’une inspection en Algérie. Héros de la résistance, il s’était distingué par son action en Tunisie au sein des Forces Françaises Libres, et surtout avait libéré Paris le 25 août 1944. Il sera promu Maréchal de France à titre posthume en 1952.
Voir aussi : Accident - Général Leclerc - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   
1949

Une nouvelle approche de l’histoire par Fernand Braudel


En 1949, l’historien Fernand Braudel publie sa thèse "la Méditerranée et le Monde méditerranéen à l’époque de Philippe II" et devient docteur ès lettres. Il l’avait rédigée lors de ses 5 années de captivité dans le camp allemand, pendant la Seconde Guerre mondiale. Il en avait alors composé la majeure partie de mémoire, n’ayant évidemment pas ses notes avec lui. Après sa publication, sa thèse obtient un succès considérable. Braudel y expose pour la première fois sa vision révolutionnaire de l’histoire sous l’angle de différentes temporalités.
Voir aussi : Succès - Guerre - Histoire de la Méditerranée - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   
1967
Mort du Maréchal Juin
27 janvier

Mort du Maréchal Juin


A 78 ans, Alphonse Juin, dernier maréchal de France, s'éteint à l'Hôpital du Val-de Grâce à Paris. Il s'était notamment distingué à la tête des forces françaises libres d'Afrique du Nord lors de la libération de l'Italie et du débarquement en Provence. Maréchal de France en 1952 et membre de l'Académie Française, ses obsèques donnent lieu à un grand moment de ferveur gaulliste et télévisée.
Voir aussi : Décès - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   
1987
11 mai

Klaus Barbie devant les tribunaux


Le procès de l'ancien commandant de la Gestapo de Lyon, Klaus Barbie, a lieu devant la Cour d'assises du Rhône. En 1983, il a été retrouvé en Bolivie, extradé en France puis inculpé pour crimes contre l'humanité. Il est reconnu responsable de la déportation de centaines de juifs français vers le camp d'Auschwitz-Birkenau, dont 44 enfants réfugiés à la Maison d'Izieu. Il sera condamné à la réclusion à perpétuité et décédera en prison à l'âge de 78 ans en 1991.
Voir aussi : Procès - Histoire du Nazisme - Nazi - Histoire de la Gestapo - Klaus Barbie - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   
1987
4 juillet

Perpétuité pour Klaus Barbie


Ouvert le 11 mai, le procès de l'ancien chef de la Gestapo de Lyon s'achève devant la Cour d'Assises du Rhône. Accusé de tortures, d'exécutions, de déportations, notamment celle des enfants d'Izieu en 1944, Barbie est condamné à la réclusion à perpétuité. Défendu par l'avocat Maître Jacques Vergès, l'accusé a toujours refusé d'assister aux débats. Klaus Barbie mourra en prison en 1991.
Voir aussi : Procès - Histoire du Nazisme - Nazi - Histoire de la Gestapo - Klaus Barbie - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

   
1991
25 septembre

Mort de Klaus Barbie


L'ancien chef de la Gestapo de Lyon meurt d'un cancer à 77 ans à la prison Saint-Joseph de Lyon. Condamné par contumace en 1947 et en 1954 par le tribunal militaire de Lyon, il ne sera véritablement jugé qu'en 1987 et condamné à perpétuité pour crime contre l'humanité. Le "boucher de Lyon" est à l'origine de 10 000 arrestations, 1 046 fusillés et 6 000 morts ou disparus. Protégé par les services secrets américains et par les dictatures latino-américaines, il s'était enfui en Bolivie et au Pérou après la guerre. Il a été extradé vers la France par la Bolivie en février 1983.
Voir aussi : Décès - Procès - Histoire du Nazisme - Nazi - Histoire de la Gestapo - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !