Commentaires

 

Thriller en forme de jeu de piste construit à partir de nombreux éléments historiques et religieux, exploitant la théorie du complot. Le livre est rempli de clés et d'allusions, comme le nom de Saunière faisant référence au nom de l'abbé Bérenger Saunière, qui fut à l'origine de l'affaire du trésor de Rennes-le-Château à la fin du XIXe siècle. On peut également citer Leigh Teabing, dont le prénom est un clin d'œil au nom de famille de Richard Leigh et le patronyme une anagramme de celui de Michael Baigent — ces deux hommes étant les coauteurs de L'Énigme sacrée, ouvrage considéré comme la principale source de Dan Brown (voir plus bas). Le nom de Langdon est une allusion à John Langdon, auteur des ambigrammes du précédent livre de Dan Brown, Anges et Démons. Bézu Fache est quant à lui un clin d'œil aux faux-monnayeurs du Bézu qui fondaient de la monnaie à Rennes-le-Château.

Ce roman est un phénomène de l'édition au niveau mondial (ayant été vendu à plus de vingt millions d'exemplaires en moins de deux ans, dont plus d'un million et demi en France). La majeure partie de l'action se déroule en France puis en Angleterre. Son succès a engendré tout un mouvement économique, notamment avec un lot de livres « décodant » les environnements dans lesquels évoluent les personnages, des circuits touristiques sur les traces de ceux-ci, quantité d'émissions de radio et de télévision, des débats, une moisson d'articles, etc. A noter aussi que ce type de roman correspond à une niche de marché (le roman de l'été, etc...) ce qui explique la quantité de vente.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !