ENCYCLOPEDIS VARIA

Interrogations sur la démarche de l'auteur

 

L'intrigue repose sur des faits touchant à la religion catholique et notamment à la papauté, au Prieuré de Sion et à l'Opus Dei. Dan Brown affirme faire des révélations sur la vie du Christ, l'histoire de l'Église catholique et l'Opus Dei. Les interrogations ont en fait été principalement suscitées par l'avertissement qui précède l'ouvrage : « Toutes les descriptions de monuments, d'œuvres d'art, de documents et de rituels secrets évoqués sont avérées ». De plus, cet avertissement est placé, au moins dans la version française du livre, avant le terme « Roman ». Une association pastorale considère que de multiples interprétations et descriptions présentes dans le roman (entre autres les fonctions ésotériques prêtées au gnomon de l'Église Saint-Sulpice, à Paris, qui n'est selon elle qu'un instrument destiné à des mesures astronomiques, ou la présence de Marie Madeleine dans la Cène de Léonard de Vinci) sont erronées.

La démarche de l'auteur est doublement problématique : d'une part, la véracité des faits évoqués dans le roman est contestée, et d'autre part, nombreux sont ceux qui considèrent l'ouvrage comme diffamatoire pour l'Église catholique en général et pour l'Opus Dei en particulier. Néanmoins, Dan Brown se veut, dans une certaine mesure, conciliant avec ces institutions : ainsi, dans le chapitre 82, il fait dire au personnage de Langdon que le Nouveau Testament est basé sur des mensonges, mais qu’il aide des millions de personnes à devenir meilleures ; et dans le chapitre 99, il s’avère que le mystérieux commanditaire des assassinats de Saunière et des sénéchaux n’a rien à voir avec l’Opus Dei ou avec le Vatican, contrairement à ce que Langdon et Neveu avaient été amenés à soupçonner. L’auteur avance par ailleurs, au chapitre 62, l’idée selon laquelle le Vatican ne tolérerait jamais un meurtre à l’heure actuelle, quel que soit l’intérêt qu’il pourrait en tirer.


Toujours est-il que l’Opus Dei a demandé, sans succès, à Sony Pictures de faire insérer un avertissement avant le film inspiré du roman précisant qu'il s'agissait d'une œuvre de fiction. Certains reprochent à Dan Brown d'avoir entrepris une démarche visant à discréditer l'Église catholique et à faire passer l'Opus Dei pour une secte. D'autres reprochent à l'auteur de pratiquer la théorie du complot.

Date de dernière mise à jour : 02/07/2021

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !