Kentrosaurus

    Une crête bien acérée

 
Kentrosaurus life-reconstruction
 
Ce "lézard pointé" ou Kentrosaurus doit son nom à l'existence d'une crête osseuse bien pointue sur son dos et sa queue. Il est le proche cousin du Stégosaure mais il évolue sur le continent africain. La dérive des continents explique cette scission géographique. © Jon Hughes  

 

  • Kentrosaurus Hennig, 1915 qui signifie « lézard pointé » (grec ancien kentron/κεντρον « pointe » etsauros/σαυρος « lézard ») était un dinosaure du Jurassique apparenté au Stegosaurus dont il était en quelque sorte le cousin africain, ce qui est un exemple d'évolution séparée liée à la dérive des continents. Le Kentrosaurus était cependant plus petit (4,9m de long) et ne possédait pas la même armure osseuse.
  • Le Kentrosaurus mesurait 5m pour 450 kg. Il existait à l'époque du jurassique supérieur, de - 156 à - 150 Ma. Des restes de Kentrosaurus ont été découverts uniquement en Afrique orientale, plus précisément en Tanzanie.
  • Les plaques osseuses recouvrant son cou et l'avant de son dos permettaient peut être au Kentrosaurus de réguler la température de son corps. Les longues pointes sur chaque épaule protégeaient des attaques latérales. Des épines hérissaient également son dos et sa queue. Celle-ci se terminait par deux immenses pointes qui pouvaient infliger des blessures fatales à tout prédateur. En revanche, le cou, le ventre et les pattes du Kentrosaurus n'étaient guère protégés.
  • La double rangée de plaques osseuses et de pointes s'étendant sur toute la longueur de la colonne vertébrale est caractéristique des stégosaures. Les plaques n'étaient pas reliées à la colonne vertébrale, mais imbriquées dans une peau épaisse. La double rangée de plaques osseuses chez le Kentrosaurus commence juste derrière la tête. Ces plaques deviennent de plus en plus pointues en allant jusqu'au bout de la queue où elles sont les plus longues et dangereuses.
  • Les stégosaures étaient très grands et possédaient un énorme estomac afin de digérer les plantes sèches et coriaces. Leurs pattes antérieurs étaient beaucoup plus courtes que leurs pattes postérieurs, mais la longueur de leurs intestins laisse à penser que le Kentrosaurus marchait sur quatre pattes. S'il avait essayé de marcher uniquement sur ses pattes postérieurs, son poids l'aurait fait retomber. Peut-être se dressait-il parfois sur ses pattes postérieurs pour attraper des feuilles en haut des arbres. Mais il ne restait certainement pas très longtemps dans cette position.
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 08/07/2012