Troödon

 

 

Un dinosaure aux allures de poulet

troödon


 

Cet animal étrange est un Troödon. Il fait partie des premiers dinosaures

 

 retrouvés en Amérique du Nord. Vivant à la fin du Crétacé, ce dinosaure

 

 est considéré par les scientifiques comme ayant été l'un des plus intelligents.

 


Le troödon est un genre de la famille des Troodontidae. Il est représenté par l'espèce éteinte Troodon formosus †. C'était un petit dinosaure aux formes aviaires de la fin du Crétacé (75 à 65 millions d'années). Découvert en 1855, il fut l'un des premiers dinosaures retrouvés en Amérique du Nord et il est considéré comme ayant été l'un des plus intelligents.


Caractéristiques

Ce petit dinosaure mesurait environ deux mètres de long, un mètre de haut et pesait environ 60 kilogrammes. Il avait de larges yeux (signifiant qu'il était peut-être un animal nocturne) et pointaient vers l'avant, donnant à l'animal une perception des profondeurs. Ses dents étaient acérées et dentelées et lui étaient très certainement fort utiles pour manger les petits animaux qui composaient son alimentation. Peut-être même mangeait-il une quantité significative de plantes. Le troödon avait de larges bras qui se repliaient vers l'arrière à la façon des ailes des oiseaux, et ses mains possédaient des pouces partiellement opposables. Il avait de grosses griffes en forme de faucille sur le deuxième orteil de chacune de ses pattes arrières qui étaient relevées du sol quand l'animal courait. Cette griffe est une caractéristique de la superfamille des maniraptors à laquelle il appartient. Il possède en outre l'un des plus gros cerveaux parmi tous les dinosaures (par rapport à sa masse corporelle). De plus, on a également retrouvé des œufs de troödon dans des nids.

 

Étymologie

Troödon signifie "dent blessante" et fait référence aux dents acérées et dentelées de l'animal.

Distribution

Le troodon a été retrouvé en Amérique du Nord, dans la formation de Judith River au Montana, la formation du canyon Horseshoe en Alberta et la North Slope d'Alaska. Il semblerait que cet animal ait favorisé les climats plus frais, puisqu'il semble particulièrement abondant dans les régions nordiques et pendant les périodes plus fraîches du Crétacé, tel le Maastrichtien inférieur. Il semble peu probable que tous ces fossiles souvent séparés de plusieurs centaines de kilomètres ne représentent qu'une seule espèce de troodon; cependant, des études plus approfondies et un plus grand nombre d'ossements sont requis afin de déterminer combien d'espèces ont existé.

Morphologie

Les longues et fines pattes arrières du troodon indiquent qu'il courait très rapidement. Bien qu'initialement identifié comme étant un prédateur, certaines preuves semblent laisser indiquer que l'animal ait pu être omnivore, voire herbivore. Les mâchoires se rencontrent en une large symphyse semblable à celle de l'iguane et les dents présentent de fortes dentelures comme celles des dinosaures herbivores. De plus, les dents sont courtes mais larges, et montrent des traces d'usure sur les côtés, rendant le troodon plus proche des herbivores que des carnivores comme les dromaeosauridés. Un spécimen retrouvé au Montana est décédé assis sur une pile d'œufs.

Classification

L'animal a d'abord été nommé Troödon (avec un tréma) par Joseph Leidy en 1856; en 1876, le nom est officiellement devenu Troodon (sans tréma) avec l'intervention de Sauvage. De nos jours, les deux versions du nom persistent dans l'usage commun.

On ne connait le troodon qu'à partir de dents fossiles, qui ont été retrouvés avec des parties de crâne de Stenonychosaurus. Cependant, l'hypothèse que ces dents aient plutôt appartenu au Sténonychosaure est loin de faire l'unanimité.

Troodon à la TV

Nigel Marven ramène un Troodon à Prehistoric Park, dans la série documentaire du même nom.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 08/07/2012