Histoire du Canada (3)

 

                                      Histoire du Canada ( 3 )


1977
26 août

Le Quebec adopte le français comme langue officielle


L'Assemblée nationale du Québec adopte la "Charte de la langue française". Cette Charte, proposée par le gouvernement de l'indépendantiste René Lévesque, fait du français la langue officielle du travail, de l’enseignement, du commerce et des affaires. La question de la langue se posait au Québec depuis le traité de Paris (1763), à la suite duquel la Grande-Bretagne pris le contrôle des possessions françaises au Canada et créa la province du Québec.
Voir aussi : Histoire du Québec - Langue - Histoire des Institutions
1982
17 avril

Trudeau fait rapatrier la Constitution


Élu pour la première fois en avril 1968 et revenu au pouvoir en 1980, le libéral Pierre Elliott Trudeau fait rapatrier la Constitution canadienne au sein du pays, malgré le rejet québécois. Connue sous le nom d’Acte de l’Amérique du Nord, elle fut instaurée en 1867 et demeurait jusqu’alors sous le contrôle du Royaume-Uni. Le Parlement britannique ne s’y oppose pas et la Reine Élizabeth II sanctionne la loi nécessaire à Ottawa. Trudeau ajoutera à cette Constitution quelques modifications, dont une charte des droits et libertés. Il fait ainsi du Canada, une bonne fois pour toute, un État officiellement et totalement souverain.
Voir aussi : Constitution - Elizabeth II - Histoire d'Ottawa - Histoire de la Diplomatie
1982
8 mai

Tragique accident sur le circuit de Zolder


Aux prises avec Didier Pironi lors de la séance de qualification, le canadien Gilles Villeneuve heurte l’arrière d’un autre concurrent. Sa monoplace s’envole et fait plusieurs tonneaux. Le jeune pilote n’y survivra pas. Favori du public et considéré comme l’un des meilleurs pilotes de sa génération, Gilles Villeneuve restera une des grandes figures de la formule 1.
Voir aussi : Dossier histoire de la Formule 1 - Accident - Histoire des Sports mécaniques
1984
19 août

Naissance de la Transat Québec/Saint-Malo


La transat de haut niveau reliant Québec à Saint-Malo est organisée pour la première fois. La course est née à l’occasion du 450e anniversaire de l’arrivée de Jacques Cartier sur les terres d’Amérique. Elle accueille monocoques et multicoques et innove en proposant une partie de son parcours sur le fleuve Saint-Laurent, au Canada. Elle aura lieu tous les quatre ans, en équipage et sans escale.
Voir aussi : Course - Histoire du Québec - Jacques Cartier - Histoire du Saint-Laurent - Transat - Histoire de la Voile
1984
11 septembre

A 16 ans, Céline Dion chante pour le Pape


Lors de la venue du Pape Jean-Paul II au stade olympique de Montréal, un jeune talent québécois est choisi pour représenter la jeunesse de son pays. Céline Dion chante "Une Colombe" devant 65 000 personnes.
Voir aussi : Histoire de Montréal - Jean-Paul II - Histoire de la Chanson
1985
1 septembre

La redécouverte du Titanic


Soixante-treize ans après le naufrage du Titanic, une équipe franco-américaine repère l'épave, immergée par 3 800 mètres de fond, au large de Terre-Neuve. Le luxueux paquebot britannique, réputé indestructible, avait coulé après avoir heurté un iceberg, entraînant la mort de plus de 1 500 personnes. Il sera exploré en 1987 par le sous-marin français télécommandé le Nautile, qui remontera notamment de l'argenterie et des bijoux.
Voir aussi : Naufrage - Paquebot - Histoire du Titanic - Histoire de la Mer
1987
2 juin

Signature de l’accord du lac Meech


Afin de faire accepter la Constitution canadienne par le Québec, le Premier ministre Mulroney propose un accord faisant de la province une "société distincte" et octroyant à toutes les provinces un pouvoir plus étendu. Il réunit alors au lac Meech tous les ministres provinciaux du Canada. Toutefois, pour que cet accord soit effectif, tous les parlements canadiens doivent consentir à sa mise en œuvre dans les trois ans qui suivent. Le Manitoba sera le premier à le rejeter, suivi par Terre-Neuve, ce qui met en échec le projet. Un référendum sera alors organisé à Charlottetown en 1992, toujours dans le but de réformer la Constitution et d’apporter au Québec une reconnaissance plus forte. Le "non" remportera la majorité.
Voir aussi : Constitution - Histoire du Québec - Référendum - Histoire de la Diplomatie
1987
16 septembre

Signature du protocole de Montréal


Vingt neufs pays, ainsi que la CEE, signent un accord en vue de la réduction de la production de gaz nocifs pour la couche d’ozone. Le texte donne une ampleur internationale à des mesures qui avaient déjà été prises dans certains pays, à savoir l’interdiction de produire ou d’utiliser des chlorofluorocarbones. Cette décision fait suite à des constats de scientifiques : des trous sont apparus dans la couche d’ozone en Antarctique et des liens ont été établis avec les chlorofluorocarbones. Toutefois, par effet d’inertie, et à cause de la durée de vie des gaz en question, les trous continueront à s’agrandir après l’application du protocole.
Voir aussi : Pollution - Histoire de l'Antarctique - Histoire de l'Environnement
1988
13 février

Ouverture des JO de Calgary


Le Gouverneur Général du Canada ouvre les XVèmes Jeux Olympiques d'hiver au stade MacMahon à Calgary. Durant 16 jours, 57 nations vont s'affronter. Pour la première fois le slalom géant et le combiné sont admis dans les épreuves de ski alpin. Pour le skieur Alberto Tomba, Calgary est sa première participation aux JO d'hiver. Il remportera le slalom et le slalom géant. Quant au Canada, il obtiendra le triste privilège d'être le seul pays hôte à n'emporter aucune médaille d'or.
Voir aussi : Histoire des Jeux Olympiques d'hiver - Histoire des Jeux Olympiques
1988
25 février

Première médaille d'or olympique pour "La Bomba"


Le skieur italien Alberto Tomba remporte le slalom géant aux JO de Calgary. Quelques jours plus tard il réalisera le doublé en s’emparant de l’or dans le slalom. Médaillé d’or et d’argent à Albertville puis d’argent à Lillehammer, « La Bomba » deviendra le premier skieur alpin à totaliser cinq médailles olympiques.
Voir aussi : Histoire des Jeux Olympiques d'hiver - Alberto Tomba - Histoire du Ski
1988
26 septembre

Le dopage éclabousse les jeux


Il y a deux jours, le canadien Ben Johnson entrait dans la légende en battant en finale du 100 mètres son concurrent Carl Lewis. Il établissait de surcroît un nouveau record du monde dans l’épreuve reine avec 9 secondes 79 centièmes. Mais le 26 septembre, le CIO annonce sa disqualification pour dopage au stéroïde anabolisant. Séoul est le théâtre de ce qui semble être l’apogée du dopage : 11 sportifs sont en effet éliminés lors des jeux. Quant à Ben Johnson, qui a toujours reconnu et défendu son geste, il sera banni à vie de la compétition après un deuxième test positif en 1993.
Voir aussi : Record - Histoire du Dopage - 100 mètres - Histoire du CIO - Histoire des Jeux Olympiques
1992
12 août

Signature de l'ALENA


Les Etats-Unis, le Canada et le Mexique ont signé l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), en anglais North american free trade agreement (NAFTA), pour faire face à l'expansion japonaise et à la consolidation de l'Union européenne. Cet accord représente un marché commun considérable de 21 millions de km² et de 385 millions d'habitants.
Voir aussi : Histoire de l'ALENA - Histoire des Traités
1993
17 novembre

Le Congrès américain ratifie l'ALENA


Après des débats assez rudes, une division interne au sein des partis et une vive opposition des syndicats, le Congrès américain ratifie l’ALENA. Les craintes portent sur les emplois dans les grands secteurs industriels tels que le textile ou l’automobile. Cet accord, qui lie le Canada, les Etats-Unis et le Mexique, instaure une zone de libre échange entre ces pays, tout en aménageant certaines restrictions.
Voir aussi : Accord - Histoire de l'ALENA - Histoire du Commerce
1995
30 octobre

Encore un référendum de souveraineté québécoise rejeté


Les Québécois rejettent une fois de plus le projet de souveraineté de leur province ainsi que le partenariat économique et politique avec le reste du Canada. Une première tentative référendaire avait eu lieu en mai 1980, sous le gouvernement de René Lévesque et avait eu le même résultat. Mais cette fois-ci, le "non" est majoritaire à seulement 50,6% des voix. Ce résultat aboutira à la démission du premier ministre du Québec, Jacques Parizeau. La question de la souveraineté québécoise n’est donc toujours pas résolue.
Voir aussi : Histoire du Québec - Référendum - Histoire de la Diplomatie
1999
1 avril

Le Nunavut, nouveau territoire canadien


Le Nunavut, situé dans le Grand Nord canadien, est officiellement fondé. Il devient alors le troisième territoire canadien avec les Territoires du Nord-Ouest et le Yukon. La population inuit accède ainsi à une autonomie plus forte au niveau administratif. Des négociations sur ce point avaient été entamées dès le début des années 1990.
Voir aussi : Histoire de la Diplomatie

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !