Major Boothroyd « Q »

 

      Le major Algernon Boothroyd alias Q est un personnage fictif de la série James Bond créé par Ian Fleming. Il est le responsable de la section Q, la division recherche et développement du MI6 (imaginaire) qui invente et fournit les célèbres gadgets de James Bond.
« Q » est l'abréviation de quartier-maître.

Description

Q est un militaire grincheux, mais qui, selon le chef du service M, demeure le plus grand expert au monde des armes de petits calibres. Dans la série, il aurait travaillé si longtemps dans la section Q qu'on aurait décidé de le surnommer ainsi.

Au départ, Ian Fleming l'avait nommé « major Boothroyd », mais le personnage fut baptisé « Q » pour dissimuler un changement d'acteurs. Car, si son rôle reste secondaire, c'est dans les films que son personnage se fait remarquer, en grande partie grâce à la prestation de Desmond Llewelyn. En réalité, dans ses romans, Ian Fleming n'a jamais associé le major Boothroyd au département Q : le major Boothroyd n'apparait qu'une fois (dans le roman Dr No) en tant qu'armurier. Ian Fleming fait référence plusieurs fois au département Q chargé, entre autres missions, d'alimenter les agents du MI6 en gadgets divers. Au cinéma, il réapparaîtra dèsBons Baisers de Russie » (qui suit Dr No) pour présenter à James Bond , l'attaché-case mis au point par le département Q. Le personnage de « Q » était né, donnant un nom et un visage (celui de Desmond Llewelyn) à un anonyme service d'intendance.

Son excentricité face à ses inventions qu'il s'amuse à faire tester par ses techniciens (régulièrement blessés), son impatience face aux sarcasmes de Bond, ainsi que son inquiétude quant au traitement que l'agent secret inflige à ses créations en ont fait un personnage apprécié du public, car prêtant à rire malgré son importance, puisque ce sont ses gadgets qui viennent au secours de Bond la plupart du temps.

Histoire de Q

Geoffrey Boothroyd

Le maître-armurier major Boothroyd apparaît pour la première fois dans le sixième livre sur James Bond, Docteur No. Nommé ainsi par Ian Fleming d'après Geoffrey Boothroyd, un expert en arme à feu qui vivait à Glasgow et qui lui avait écrit, juste après la parution d' Espions, faites vos jeux, pour lui souligner que le Beretta .25 de Bond était « aussi inutile qu'un calibre de femme » et lui conseiller un Smith & Wesson .38 ou unWalther PPK.

Le major Boothroyd apparaît aussi parfois dans quelques unes des suites de John Gardner.

Ses premières apparitions à l'écran sont dans James Bond 007 contre Dr. No et Bons baisers de Russie, mais joués par deux acteurs différents. C'est d'ailleurs pour camoufler ce changement d'acteur que le major Boothroyd se changea en « Q ». Après Goldfinger, la dénomination « Q » semble en effet adoptée, sauf dans L'Espion qui m'aimait, en 1977, lorsque le major Amasova le nomme par politesse « commandant Boothroyd » (dans la version française) . Dans "L'Homme Au Pistolet d'Or", M le nomme par son prénom ou son surnom "Joe".

Si aucune indication n'a jamais été mentionnée dans les livres, certaines sources (notamment un jeu de rôle James Bond des années 1980) semblent indiquer que le prénom du major Boothroyd serait bien Geoffrey, comme son modèle. À l'écran en revanche, le prénom de Boothroyd nous est révélé dans Jamais plus jamais : son prénom est Algernon. Détail amusant, dans Casino Royale, le rôle de Boothroyd est joué par un acteur prénommé Geoffrey : Geoffrey Bayldon.

Les différents Q

C'est le comédien Peter Burton qui l'incarne pour la première fois à l'écran dans  James Bond 007 contre Dr. No (1962). Il y remplace le Beretta  de Bond par un  Walther PPK. qui deviendra un des emblèmes de la série.

Indisponible pour reprendre son rôle l'année suivante dans  Bons baisers de Russie , Peter Burton laisse sa place à  Desmond Llewelyn qui jouera ce rôle dans presque tous les autres James Bond jusqu'à sa mort en 1999. Dans sa dernière apparition (Le monde ne suffit pas) tournée peu avant sa mort, Q envisageait de se retirer et présentait à Bond son successeur : « R », interprété par John Cleese. Celui-ci le remplacera effectivement à la direction du secteur Q dans Meurt un autre Jour en 2002.

Inventions

Quelques-uns des gadgets les plus marquants de Q :

Anecdotes

  • Le fonds In-Q-Tel, lancé par la CIA pour suivre de très près les entreprises travaillant sur des technologies sensibles, a été baptisé ainsi en l'honneur de Q.
  • Outre les livres de Ian Fleming, Q est également mentionné dans les suites de John Gardner et de Raymond Benson.

Apparitions

Q apparaît dans tous les films « officiels » (EON) de James Bond de  James Bond 007 contre Dr. No
à  Meurt un autre Jour (à l'exception de Vivre et laisser mourirCasino Royale (2006) et Quantum of Solace) ainsi que dans les non-officiels Casino Royal (1967) et Jamais plus jamais.

Acteur : Desmond Llewelyn

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !