Walther PPK

  il est ensuite remplacé par le Walther PPK 7,65 mm plus performant. Le PPK est alors utilisé dans les films suivants et devient l'arme de prédilection du héros jusqu'à Demain ne meurt jamais*. 

Le Walther PP (Polizei Pistole) est un pistolet allemand mis en production par la société Carl Walther GmbH, basée à Ulm, en 1929. Il a connu un succès rapide auprès des polices européennes et a été décliné, en 1931, en une version compacte nommée Walther PPK (Polizei Pistole Kriminal) dotée d’une carcasse en Duralumin, un alliage léger.

Pendant le deuxième guerre mondiale il fut aussi utilisé par la police Allemande, la Luftwaffe ainsi que par les officiels du parti Nazi, Adolf Hitler se suicidera avec son PPK dans son Führerbunker à Berlin.

Cette arme a été immortalisée par James Bond. On voit ainsi apparaître dans les films James Bond 007 contre Dr. No jusqu'à Demain ne meurt jamais*. , après lequel le personnage utilise un Walther P99.

Outre son encombrement réduit, le Walther PP était le premier pistoletdouble action à rencontrer un réel succès. Son mécanisme simple actionné directement par le recul ne peut employer que des munitions de faible puissance. Le PP et le PPK sont traditionnellement chambrés en 7,65 Browning (32 ACP) et 9 mm court (380 ACP). Il existe des versions tirant le .22 Long Rifle et, plus rarement, le calibre 6,35 mm (.25 ACP).

Par ailleurs, les Walther PP et PPK se caractérisent par l’utilisation d’un dispositif de sûreté particulièrement novateur et efficace neutralisant le chien et le percuteur. En outre, il est possible de déterminer au touché si une cartouche est déjà présente dans la chambre, par un témoin (sorte de picot) faisant saillie à l’arrière de la glissière. Un tel mécanisme est très utile pour une arme « de poche » dont, selon les mœurs des années 1930, la vocation première est la défense.

Comme la majorité des armes de poing alors disponibles ces armes seront utilisées par l’armée allemande durant la Seconde Guerre mondiale. Après 1945, les PP et PPK restèrent dans les étuis des policiers allemands jusqu'à l'apparition des Walther P5, Sig-Sauer P6 (nom officiel du Sig-Sauer P225 en Allemagne et en Suisse) et du HK P7.

La production s’est poursuivie après la guerre avec l’attribution de licences à l’étranger (dont la France avec la Manufacture de Machine du Haut Rhin, plus connue sous le nom de Manurhin, entre 1955 et 1989). Les Walther-Manurhin PP/PPK dotèrent la Police nationale et les Douanes Françaises dans les années 1960 et 1970 avant l'arrivée des MR-73. La firme Interarms (Alexandria, Virginie), importateur nord-américain de Walther, créa dans les années 1970 le PPK/Spécial (PPK/S) associant la carcasse du PP calibre 9mm Court et l'ensemble canon/glissière du PPK. Cette arme construite en acier inox, fort prisée aux États-Unis, améliore la prise en main du PPK tout en ménageant sa compacité. Dans les années 1990, Walther a produit une version en acier au carbone pour les marchés européens : le PPK/E

La Turquie (MKE Kirrikale), l'Argentine (Bersa) et la Hongrie (FÉG) en produisirent ou construisent encore des dérivés du PP plus ou moins dérivés de l'origin.

 

 

Caractéristiques

Walther PP (varient en fonction du calibre)

Longueur : 17,3 cm
Longueur du canon : 9,9 cm
Poids non chargé : 0,682 kg
Poids chargé : 0,809 kg
Capacité : 10 coups 22LR, modèle PP Sport, 8 coups (22LR, 6,35 mm et 7,65 Browning) et 7 coups (9 mm court)


Walther PPK (varient en fonction du calibre)

Longueur : 15,4 cm
Longueur du canon : 8,4 cm
Poids non chargé : 0,568 kg
Poids chargé : 0,790 kg
Capacité : 7 coups (22 LR, 6,35 mm et 7,65 Browning)

et 6 coups (9 mm court)

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 03/06/2014