2) A quoi sert-elle ?

Sur terre, ce gaz peut être fatal à la vie mais dans les hautes sphères de notre planète, il la protège. Pourquoi ?

 

 

Une couche fine


L'ozone diffus partout dans l'atmosphère forme une nappe gazeuse. La concentration maximale de ce gaz dans l'atmosphère se situe entre 20 et 30 km d'altitude. Contrairement aux autres constituants gazeux atmosphériques, il ne décroît pas avec l'altitude.

L'ozone atmosphérique est très dilué ; pour se faire une idée de l'épaisseur de cette couche, il faut le concentrer dans des conditions de température et de pression similaires à celles de la surface terrestre. On obtient ainsi une moyenne de 3mm ce qui correspond en réalité à 300 Unités Dobson (DU), l'unité utilisée pour mesurer l'ozone [ndlr : 1DU est égal à 0,01mm).

A noter qu'elle est plus mince à l'équateur et aux tropiques, environ 260DU, puis augmente lorsqu'elle s'éloigne vers les pôles.

 l'ozone filtre les rayons uv-b et c qui sont très nocifs.

L'ozone filtre les rayons UV-b et c qui sont
 très nocifs. ©  Nasa


Présence indispensable à la vie

 

Comment croire que seulement 3 mm de gaz suffisent à donner et pérenniser la vie sur Terre. Elle sert tout simplement de bouclier contre les agressions des rayons ultraviolets du soleil. Les atomes de trioxygène absorbent les UV dont la longueur d'onde est inférieure à 300 nanomètres.

Un filtrage s'opère et empêche ainsi l'action agressive des UV-b et UV-c sur les organismes vivants. Ils sont responsables de brûlures, de cancers de la peau, de destructions cellulaires, de lésion de l'ADN, de perturbation de la photosynthèse chez les végétaux... Si l'ozone venait à disparaître, la vie serait fortement menacée.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 10/07/2012