Musique

La vie musicale, à Nice, est très nettement dominée par la musique classique et baroque. L'opéra de Nice apparaît en 1776-1777, date à laquelle la marquise Alli-Maccarani obtient l'autorisation d'ouvrir un théâtre, situé à l'emplacement de l'opéra actuel. En 1826-1828, la municipalité construit, sur le même emplacement, un opéra de style italien. L'opéra devient ensuite le Théâtre municipal, mais il est détruit par un incendie en 1881. Un nouvel édifice est alors réalisé, sur le même emplacement. Il est inauguré en 1885. Le bâtiment est classé monument historique en 1993. L'orchestre symphonique municipal de la ville de Nice est créé par la municipalité en 1947. En1982, il est restructuré et devient l'orchestre philharmonique de Nice. Il compte une centaine de musiciens, qui jouent pour l'opéra de Nice mais aussi lors du festival de musique sacrée et du festival MANCA. Depuis 2001, il est dirigé par Marco Guidarini. Ce dernier a créé l'ensemble Apostrophe du Philharmonique de Nice, pour la musique contemporaine. Le ballet de l'opéra de Nice a été créé en 1947. Il est aujourd'hui dirigé par Paul Emile Fourny, directeur général, et Eleonora Gori, maître de ballet. Il programme des ballets classiques, néo-classiques et contemporains. Le chœur de l'opéra de Nice compte quarante artistes lyriques. Il participe aux concerts de l'orchestre philharmonique de Nice et à des manifestations. Il est dirigé par Giuglio Magnanini. Le chœur d'enfants de l'opéra de Nice a été créé en 1991. Il est composé d'enfants de huit à seize ans recrutés sur audition.

La société lyrique « Nice & Arts » existe depuis 1963 et a pour but de promouvoir l'art lyrique en organisant des concerts. L'Ensemble Baroque de Nice a été créé en 1982. Il est composé d'une douzaine de musiciens qui jouent sur des instruments anciens. Il est spécialisé dans la musique baroque et dirigé par Gilbert Bezzina. L'orchestre d'harmonie de Nice joue toutes les semaines sur le kiosque du jardin Albert Ier.

Le Conservatoire national de région a été fondé en 1916 par la pianiste Adeline Bailet. Il s'agit d'abord d'une simple école de musique, installée dans la Bourse du Travail. L'école est ensuite installée à la villa Thiole dans lesannées 1930 puis à la villa Paradisio dans les années 1940. Elle a été dirigée par Adeline Bailet, Ismaël Michalon, Albert Ribolet et Solange Delmas. À partir de 1962, elle passe sous la direction de Pierre Cochereau qui en fait un conservatoire national en 1962, puis national de région. Le conservatoire a formé des élèves célèbres : Maurice JaubertSamson François, Gabriel Tacchino, Christian FerrasGilbert BécaudJacques Toja, Pierrette Mari, Jacques Taddéi, Olivier Gardon, Marie-Josèphe Jude, Jean Dubé, Philippe Bianconi, Hervé le Floch, Jacques-Francis Manzone, Maxime Tholance, Sylvie GazeauJean-Jacques KantorowFranck AmsallemGilles ApapJean SulemRichard Galliano, Frédéric Oliviéri, Eve Ruggieri. En 1980, André Peyrègne prend la succession de Pierre Cochereau. D'autres élèves connus sont formés : Marie-Pierre Langlamet, Elisabeth Vidal, Franck Ferrari, Lionel Bringuier, Claire-Marie Osta. Le conservatoire collabore avec l'opéra de Nice, le Théâtre national de Nice et l'Université de Nice Sophia-Antipolis. Il participe au festival de Musique sacrée de Nice et aux MANCA. Le CIRM a été créé à Nice en 1978 par Jean-Étienne Mari. C'est un Centre National de Création Musicale. Ses activités sont la production, la diffusion, la recherche et la formation. Il organise le festival MANCA. Depuis 2000, le CIRM est dirigé par François Paris. D'aucuns trouvent que la municipalité pourrait aider un peu plus les musiques dites « de jeunes », genre poprockhip-hop, etc...

L'opéra de Nice

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !