Hollandais volant

 

Le Hollandais Volant De Pirates des Caraibes:

Le Hollandais Volant est un navire maudit, qui peut aussi bien naviguer dans les profondeurs qu'à la surface. A un moment de leur captivité, les matelots commencent à "faire partie du navire", et de perdre toute notion du temps. Le navire possède une sorte de tambour pour appeler le Kraken*.
Il est aussi équipé d'un grand orgue pour le capitaine, et de triples-canons, terribles armes à feu.

Capitaine :

Davy Jones*

Equipage :

-Bill Turner: (Bill Turner est le père de William Turner)
-William Turner *(temporaire)
-un maître d'équipage
-de nombreux autres marins maudits (homme requin, homme "Bernard l'ermite", homme murène...

----------------------------------------------------------

La Légende du Hollandais volant

Le Hollandais volant (en anglais, Flying Dutchman; et de vliegende Hollander en hollandais) est le personnage central d'une grande quantité de légendes maritimes.

Issu d'une rumeur qui circulait dans les Caraïbes* aux premiers temps de la flibuste*, il était supposé être le revenant d'un capitaine de fortune, qui, avec un équipage d'ectoplasmes* à bord de son vaisseau fantôme*, attaquait par traîtrise les navires sur toutes les mers du globe.

Grand pourvoyeur de frayeurs auprès de marins frustes et prompts à s'inquiéter dans des conditions difficiles d'existence, il a dominé la légende maritime pendant très longtemps.

L'énigme de la Marie-Céleste* (ou Mary-Sellars) peut être rapprochée de cette légende pour son pouvoir d'effroi et la grande quantité d'interprétations possibles.

Il faut noter aussi la ressemblance de cette légende marine avec celle du Caleuche (à prononcer ka-lé-ou-tché), dans le folklore de l'île de Chiloé, au Chili où il est question également d'un bateau qu'on aperçevrait seulement la nuit au large de l'île. Il n'aurait cependant pas la même dimension maléfique que le Hollandais volant.

L'explication de ce phénomène (apparition d'un bateau flottant au dessus des eaux), est liée à un mirage. Les rayons lumineux émis par le bateau sont courbés et peuvent atteindre des observateurs au delà de la ligne d'horizon. Ce phénomène arrive aussi sur de plus courtes distances, mais alors le bateau et son image peuvent être visibles en même temps ce qui diminue ou amplifie l'impression en fonction du degré de crédulité de l'observateur. Il est très facile de reproduire cet effet de courbure de la lumière dans une solution colorée (avec de la fluorescéine par exemple) d'eau très fortement salée. Une fois la solution préparée et homogénéisée, un gradient de concentration se crée naturellement par décantation du sel. Si on envoie un rayon laser à travers une des faces de la cuve, on verra nettement le parcours courbé de la lumière dans le liquide jaune. Cette expérience est très facile à réaliser et s'observe mieux dans une pièce sombre.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !