L’Île du docteur Moreau

 

L’Île du docteur Moreau est un roman de H. G. Wells, publié en 1896 sous le titre The Island of Dr. Moreau.

Thèmes

L’île du docteur Moreau, à travers une histoire violente racontée par un narrateur dépassé par les événements, pose la question de la part animale de l’humanité, révélée à travers les hommes-animaux de l’île.

Résumé

Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.

Unique survivant d’un naufrage, Edward Prendick est recueilli sur une île des mers du Sud par un personnage singulier : le docteur Moreau, qui vit depuis 11 ans sur cette île. Il découvre avec effroi que l’île est peuplée de créatures monstrueuses, mi-hommes mi-bêtes, vivant sous la domination de Moreau et de Montgomery, son assistant. C’est Moreau lui-même qui a « fabriqué » ces créatures à partir d’animaux, dans le but de comprendre la nature de l’humanité. Les deux chirurgiens, Moreau et Montgomery, se sont livrés à des expériences de vivisections et de greffes pour tenter de donner à ces êtres la faculté de penser et de parler.

Les hommes-bêtes vivent dans un village primitif et obéissent à une « Loi » leur interdisant les comportements animaux et prônant la vénération de Moreau appelé « Maître ». Mais Prendick découvre que certaines créatures transgressent la Loi en dévorant des lapins, et Moreau lui apprend que toutes ses expériences ont échoué jusque-là, les créatures régressant systématiquement à l’état animal.

L’assassinat de Moreau par une de ses « expériences », en l'occurrence l'homme léopard, devenue enragée remet en cause l’équilibre fragile de l’île. Montgomery est tué à son tour et Prendick ne parvient à ramener le calme qu’en tuant une partie des monstres. Au bout d’un exil forcé parmi les créatures en pleine régression, il parvient enfin à s’échapper à bord d’un radeau et à retourner à la civilisation. Mais, traumatisé par l’expérience qu’il vient de vivre, il ne peut s’empêcher de voir le reflet des hommes-animaux de Moreau dans les hommes…

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !