Nicolas Copernic inhumé solennellement en Pologne, 467 ans après sa mort

 

Samedi 22 mai 2010, 14h31
L'astronome Nicolas Copernic, l'auteur de la théorie héliocentrique au XVIe siècle, dont les restes ont été identifiés récemment, a été enterré à nouveau samedi à la cathédrale de Frombork dans le nord de la Pologne, au lendemain du 467e anniversaire de sa mort.

Lors d'une cérémonie religieuse, le cercueil de Copernic a été à nouveau enfoui sous le sol de la cathédrale construite au XIVe siècle, au pied d'une tombe neuve en granit noire frappée d'une représentation d'un modèle du système solaire.

Dans un discours, l'archevêque Jozef Zycinski a déploré les "excès de zèle de défenseurs autoproclamés de l'Eglise". Il a rappelé dans ce contexte la condamnation en 1616 par le pape Paul V de l'oeuvre de l'astronome, considérée à l'époque comme contraire aux Ecritures.

Copernic et ses disciples ont été depuis réhabilités par le Vatican.

Le grand astronome, mathématicien, économiste, médecin et chanoine à Frombork fut enterré dans la cathédrale en 1543, l'année de sa mort, mais aucune indication du lieu exact de son inhumation n'a été laissé.

Depuis deux siècles, des chercheurs polonais, français et allemands ont en vain tenté d'identifier sa tombe.

En 2005, l'archéologue Jerzy Gassowski, professeur à l'Institut d'anthropologie et d'archéologie de Pultusk (centre), a réussi à le faire et a conduit à l'identification des restes du savant, en coopération avec des chercheurs suédois d'Uppsala.

La découverte du crâne de l'astronome a permis de reconstituer virtuellement le visage de l'homme mort à 70 ans, dont l'oeuvre fut à l'origine du bouleversement scientifique du XVIIe siècle.

Avant d'être inhumé de nouveau dans la cathédrale de Frombork, les restes de Copernic ont été promenés vendredi à travers les villes et les villages de la région lacustre de Warmie, parsemée d'une multitude d'églises et de châteaux gothiques en brique rouge, que le grand savant avait maintes fois parcourue en sa qualité de chanoine et surtout d'administrateur des biens de l'Eglise.

Reproduction non datée d'un portrait de Nicolas Copernic, astronome allemand décédé en 1543 (Photo Heinrich Hoffmann/AFP/Archives)

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !