Vol 571 Fuerza Aérea Uruguaya

 

Le vol 571 Fuerza Aérea Uruguaya ou le Drame de la cordillère des Andes

est un accident d'un F-227 deFairchild la Force aérienne uruguayenne,

survenu le vendredi 13 octobre 1972, qui s'est écrasé dans les Andes

(34°45′54″S 70°17′11″O ). 16 des 45 occupants de l'appareil ont survécu,

après être restés isolés pendant 72 jours et s'être nourris des restes humains des

victimes de l'accident pour survivre.

 

22stra600-moonaida.jpg  vol-517-le-lieu.png
   

 

L'accident

Le 12 octobre 1972, un Fairchild F-227 de la Force aérienne uruguayenne quitte l'aéroport international de Carrasco pour Santiago du Chili. À son bord, essentiellement des étudiants et l'équipe de rugby des anciens étudiants du collège Stella Maris de Montevideo qui doit disputer un match au Chili. L'avion se pose pour une nuit à Mendoza en Argentine à cause des conditions climatiques difficiles. Le lendemain 13 octobre 1972, le pilote de l'appareil, le Colone

l Julio Ferradas, choisit de traverser la cordillère des Andes au passage du Planchón, plus au sud. Une fois traversé, l'avion reprendrait cap au nord pour rejoindre Santiago. Croyant avoir franchi entièrement le passage dans les nuages, le pilote avertit la tour de contrôle de Santiago qu'il se trouve au-dessus de Curicó et amorce sa descente. La navigation à l'estime du pilote est fausse : la

vitesse de l'avion était plus faible à cause du vent de face et le temps habituel de la traversée est rallongé. L'avion descend trop tôt et s'écrase sur un glacier dans une zone reculée, à proximité de la frontière entre le Chili et l'Argentine. Lors du crash, la queue de l'avion se détache, 12 personnes meurent et 5 sont portées disparues.

 

 

280px-accidente-1972.jpg

 

1ccg1cfj.jpg

 

Les recherches

Les survivants de l'appareil, bloqués dans le froid extrême (jusqu'à -40 °C la nuit) et la neige des jours durant, ont appris par la radio du poste de pilotage qu'ils avaient remise en état, que les opérations de recherche menées conjointement par l'Uruguay, le Chili et l'Argentine avaient été abandonnées car l'avion, de couleur blanche, était jugé indiscernable dans la neige.

Si Roy Harley a été le premier à apprendre la mauvaise nouvelle, onze jours après l'écrasement, les recherches avaient déjà été arrêtées depuis 3 jours.

Ils ont dû se résoudre à manger les corps des victimes de l'accident pour survivre. Auparavant, ils s'étaient mis d'accord que si l'un d'entre eux en venait à mourir, les autres pourraient le manger.

 

L'avalanche

Le 29 octobre, une avalanche couvre totalement l'avion qui servait d'abri contre le froid glacial et le vent. Elle fera huit morts sur les vingt-sept survivants.

 

L'expédition pour 'aller chercher les secours '

 

C'est à force de ténacité et de courage que Fernando Parrado et Roberto Canessa, deux des survivants, entreprennent d'aller chercher les secours en atteignant le Chili.

Le 20 décembre, après 10 jours d'escalade et de marche à travers les Andes, soit 72 jours après l'accident, ils rencontrent le huaso Sergio Catalán de l'autre côté du Rio Azufre.

Il préviendra les autorités le lendemain, après des heures de route à cheval. Les secours sauveront alors 16 survivants les 22 et 23 décembre.

Lorsqu'ils eurent à révéler leur effroyable secret, ils furent absous par le Pape Paul VI.


la-route-suivie-par-parrado-et-canessa-a-gravir-les-andes-pour-le-sauvetage.png          La route suivie par Parrado et Canessa à gravir les Andes pour le sauvetage.

 

Les seize survivants

 

 

 

 

 

220px-fokkerande1972.jpg

Le Fokker du vol 571 Fuerza Aérea Uruguaya

 

Les 29 Les décédés

  • Francisco "Panchito" Abal, 21 ans, mort la première nuit après le crash.

  • Gaston Costemalle, 23 ans, mort pendant le crash.

  • Rafael Echavarren, 22 ans, mort des suites de ses blessures 35 jours après le crash.

  • Col. Julio César Ferradás, 39 ans, Pilote, mort pendant le crash.

  • José Guido Magri, 23 ans, mort pendant le crash.

  • Alexis "Alejo" Hounié, 20 ans
  • Lt. Col. Dante Lagurara, 41 ans, Co-Pilote, mort la première nuit après le crash.

  • Filipe Maquirriain, 22 ans

  • Graciela Mariani, 43 ans, morte en milieu de journée le lendemain du crash.

  • Julio Martínez Lamas, 24 ans

  • Lt. Ramon Martínez, 30 ans

  • Daniel Maspons, 20 ans, mort pendant l'avalanche 17 jours après le crash.

  • Juan Carlos Menéndez, 22 ans, mort pendant l'avalanche 17 jours après le crash.

  • Liliana Methol, 34 ans, morte pendant l'avalanche 17 jours après le crash.

  • Esther Nicola, 40 ans, morte pendant le crash.

  • Dr. Francisco Nicola, 40 ans, mort pendant le crash.

  • Gustavo "Coco" Nicolich, 20 ans, mort pendant l'avalanche 17 jours après le crash.

  • Arturo Nogueira, 21 ans, mort de suites de ses blessures 32 jours après le crash.

  • Eugenia Parrado, 50 ans, morte pendant le crash.

  • Susana "Susy" Parrado, 20 ans, morte des suites de ses blessures 10 jours après le crash.

  • Marcelo Pérez, 25 ans, capitaine de l'équipe de Old Christians, mort pendant l'avalanche 17 jours après le crash.

  • Enrique Platero, 22 ans, mort pendant l'avalanche 17 jours après le crash.

  • Sgt. Ovidio Ramírez, 26 ans, stewart

  • Sgt. Carlos Roque, 24 ans, mécanicien, mort pendant l'avalanche 17 jours après le crash.

  • Daniel Shaw, 24 ans

  • Diego Storm, 20 ans, mort pendant l'avalanche 17 jours après le crash.

  • Numa Turcatti, 24 ans, mort des suites de ses blessures 58 jours après le crash.

  • Carlos Valeta, 18 ans, il se trouvait dans la queue de l'avion. Il survécut à la chute mais mourut en tentant de rejoindre ses amis dans le fuselage.

  • Fernando Vásquez, 20 ans

Mémorial sur le site du crash

 

Mémorial sur le site du crash, 2006.

 

220px-crash-site.jpg

 

 

Mémorial

 
24-moonaida.jpg  

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 13/06/2012