Allumettes

 

 

Allumettes :

 

En 1669, le chimiste allemand Hennig Brand* découvre le phosphore*, un composé chimique qui a la particularité de s'enflammer à une température de 60°C, atteinte facilement par simple frottement. En 1827 le chimiste anglais John Walker* crée les premières allumettes à frottements, s'inspirant des travaux de l'irlandais Robert Boyle*. D'autres inventeurs améliorent le procédé, mais plusieurs problèmes persistent, notamment au niveau de la sécurité : les réactions sont instables, parfois violentes, et le phosphore est très toxique – les ouvriers qui fabriquent des allumettes à longueur de journée sont atteints de maladies osseuses. Ces problèmes seront résolus en 1855 par le Suédois Johan Edvard Lundstrom* et ses allumettes de sûreté (aussi appelée allumettes suédoises) : il sépare la pâte inflammable du phosphore, rendant ainsi leur utilisation moins pratique, mais beaucoup plus sûre. En frottant les allumettes sur un grattoir, les éléments chimiques des deux parties se combinent et enflamment la brindille de bois sec. Les allumettes suédoises mettront beaucoup de temps à s'imposer face à leurs cousines à frottement. Aujourd'hui, on estime qu'il s'en vend près de 50 milliards par an.

 

phosphore*

Le phosphore est un élément chimique de la famille des pnictogènes, de symbole P et de numéro atomique 15.

 

Johan Edvard Lundström*

 Savant suédois (Jönköping 1815-1888).

Il inventa en 1855 l'allumette de sûreté, dite suédoise, qui permet de séparer le phosphore rouge, disposé sur un frottoir, du comburant (chlorate de potassium), restant seul sur le bouton de l'allumette.

 

 

Hennig Brand* 

Né vers 1630 à Hambourg,Chimiste allemand(alchimiste),Il découvre en 1669 un nouvel élément, le phosphore et il vend sa découverte à J. D. Kraft.

 

 

 

John Walker*

 Image hébergée par servimg.com

 John Walker (19 mai 1781 - 1er mai 1859) était un chimiste anglais originaire de Stockton-on-Tees.

En 1826, il inventa par hasard les allumettes à friction en mélangeant de la potasse* avec de l'antimoine*. Il les commercialisa dans sa ville en 1827 sous le nom de "friction lights", mais refusa de les breveter et n'en révéla pas la composition.

Il consacrait le plus clair de son temps à ses expériences de chimie mais possédait aussi des talents de botaniste et s'intéressait à la minéralogie.

Il vécut en célibataire avec sa nièce et se fit remarquer par sa mise vestimentaire étrange et invariable : chapeau haut-de-forme en castor, cravate blanche, bas gris, culotte de couleur terne, et redingote brune.

Il mourut en 1859 à Stockton-on-Tees, et fut enterré dans le village voisin de Norton-on-Tees.

 

 

Robert Boyle*

 Image hébergée par servimg.com

Robert Boyle est un physicien et chimiste irlandais, né à Lismore* en Irlande* le 25 janvier1627, mort le 30 décembre1691. Deux passions régirent sa vie : le christianisme* et la science expérimentale*.

Robert Boyle peut être considéré comme le père de la philosophie naturelle* moderne.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 06/07/2012