Les cheveux en 10 réponses

 

 

 

 

Je perds mes cheveux:

 

Je perds mes cheveux par poignées : normal ?

 

Plus la chevelure est dense,

plus les pertes de cheveux sont impressionnantes.

© Getty Images


Vous retrouvez des cheveux sur votre oreiller et sur vos vêtements ? Lorsque vous les lavez, vous les perdez par poignées ? Et surtout, vous vous demandez si cela est bien normal ?

Rassurez-vous nous perdons chaque jour entre 50 et 100 cheveux. L'explication est assez simple à comprendre : nos cheveux se renouvellent, donc il faut en perdre pour laisser la place aux nouveaux.

Reste que les pertes sont plus ou moins intenses en fonction de la chevelure. Si vous avez par nature très peu de cheveux, vous en perdrez moins que si votre chevelure est très dense.

Malgré tout, vos pertes de cheveux vous inquiètent ? Avant de paniquer, sachez que le cycle pilaire n'est pas parfait et qu'il arrive qu'il soit légèrement modifié en fonction de l'âge, de la saison ou de l'état physiologique. A l'automne et au printemps par exemple, mais aussi après une grossesse ou en période de ménopause, nous sommes soumis à des variations hormonales qui rendent nos cheveux plus réceptifs à certaines hormones. Cela entraîne une accélération du rythme de renouvellement des cheveux qui tombent alors en plus grande quantité. Par ailleurs, certaines carences alimentaires, notamment les carences en fer ou en vitamines, influent sur le cycle pilaire et peuvent être la cause de pertes de cheveux.

Quoi qu'il arrive, ces pertes de cheveux sont généralement diffuses et surtout réversibles. Si elle s'éternise dans le temps et/ou qu'elle vous semble réellement anormale, alors consultez un dermatologue.

 

Et je suis une femme:

 

La calvitie : ça existe aussi chez les femmes ?

 

 

 

 

Les femmes sont presque aussi nombreuses

que les hommes à perdre leurs cheveux.

© Gabriel Blaj - Fotolia.com


Oui, les femmes sont aussi concernées par la calvitie. A 50 ans, 35 % à 45 % des femmes perdent leurs cheveux, soit presque autant que les hommes. En revanche, à la différence de la chute des cheveux masculine qui est très localisée, la calvitie féminine est beaucoup plus diffuse, donc moins visible.

En fait, la calvitie, appelée aussi alopécie androgénique, est en partie héréditaire et en partie liée aux hormones masculines, les androgènes. En se fixant sur des récepteurs présents à la racine des cheveux, elles accélèrent ainsi le renouvellement capillaire. Concrètement, les cheveux tombent plus vite, repoussent, puis tombent encore, etc. Petit à petit, les cheveux deviennent plus fins et plus courts jusqu'à ne former qu'un duvet. Puis, le nombre de cycles pilaires étant limité, le capital capillaire s'épuise, les cheveux ne poussent plus. Le dégarnissement est plus diffus chez les femmes.


Les récepteurs hormonaux ne sont pas localisés au même endroit selon le sexe. Chez les hommes, ils se trouvent sur les tempes, le front et le haut du crâne. En revanche, la couronne postérieure au dessus de la nuque est toujours préservée. La calvitie se voit donc très bien. Chez les femmes, le dégarnissement est plus diffus donc moins visible, généralement sur le sommet du crâne.

En outre, les formes d'alopécies féminines peuvent avoir différentes origines. Une chute de cheveux peut traduire par exemple un dérèglement hormonal (hyperandrogénie) si elle est accompagnée d'une forte pilosité, de troubles des règles ou d'une acné tardive. Elle peut aussi être aiguë suite à des changements hormonaux (début ou arrêt d'une contraception orale, après grossesse, ménopause, traitement progestatif). Quoi qu'il en soit, seul un dermatologue peut établir s'il s'agit ou non d'une alopécie et quelle en est la cause. Il existe d'ailleurs des traitements efficaces et variés en fonction de la sévérité de la chute et de l'âge.

 

 

J'ai des poux

 

Des poux à la maison : comment s'en débarrasser ?

 

 

 

N'ayez pas honte, les poux ne sont pas liés à une mauvaise hygiène. © Getty Images  


Votre shampoing classique ne suffira pas pour vous débarrasser des poux, d'autant que les poux se débrouillent assez bien en natation !

Ne craignez pas de demander conseil à votre pharmacien : il n'y a aucune honte à avoir des poux. Et non, les poux ne sont pas liés à un manque d'hygiène. Il n'y a pas non plus de tête à poux : n'importe qui peut en attraper.

Autre conseil : lisez bien le mode d'emploi de votre anti-poux. Pour un maximum d'efficacité, il faut en effet appliquer le produit sur cheveux mouillés et laisser reposer. Respectez bien le temps de pause indiqué sur votre produit. Coiffez les cheveux à l'aide d'un peigne fin pour retirer les lentes mortes. Enchaînez avec une deuxième application 24 à 48 heures après la première si vous voyez encore des poux. Ensuite il faut absolument refaire une application 8 à 10 jours après pour tuer les nouveaux poux nés de lentes qui n'auraient pas été éliminées.

Enfin, si vous voulez vraiment vous débarrasser des poux, il ne suffit pas de faire un shampoing anti-poux.

Voici quelques recommandations :

Traitez tous les supports susceptibles d'abriter des poux ou des lentes : lavez vos draps, vêtements, serviettes de toilette à 60°C et désinfectez les peignes et brosses.

Prévenez l'école de votre enfant pour éviter qu'il contamine ses camarades. Ne soyez pas honteux, les poux sont très fréquents et peuvent toucher tout le monde.

Enfin, surveillez la tête de l'enfant pendant quelque temps, ainsi que celles des membres de la famille.

 

 

 

J'ai des pellicules 

 

J'ai des pellicules : c'est irréversible ?



   Des petits points blancs et secs sur votre veste noire : voilà à quoi ressemblent les pellicules, la plupart du temps. Pas d'inquiétude, il s'agit juste de fines squames qui se détachent spontanément de votre cuir chevelu. Elles sont causées par une régénération trop rapide du cuir chevelu. 

Contrairement à une idée reçue, les pellicules ne sont pas sales et encore moins liées à un manque d'hygiène. En fait, plus on est sensible aux pellicules, plus le problème risque de s'aggraver si on utilise trop souvent un shampoing détergent non adapté. La solution : les shampoings anti-pelliculaires. Il n'y a pas d'inconvénients à les utiliser souvent et longtemps.

Autre type de pellicules, les pellicules grasses. Elles sont causées par un excès de sébum, ce liquide qui s'écoule des
glandes sébacées et qui rend la peau et les cheveux gras à la puberté. Elles se présentent sous forme de plaques plus ou moins grandes, abondantes et grasses. Elles sont associées à un érythème et souvent à une dermite séborrhéique sur le visage. Les shampoings anti-pelliculaires n'étant pas suffisants, il faut les associer à des lotions corticoïdes.

 

 

 

J'ai les cheveux gras

 

Cheveux gras = cheveux sales ?

 


Vos cheveux ont déjà l'air sale alors que vous les avez lavés ce matin ? Et non, ça n'est pas lié à une mauvaise hygiène, il faut tordre le cou à cette idée reçue.

En fait les cheveux gras sont souvent la conséquence d'une peau grasse, due à une sécrétion plus importante de sébum.

Et c'est souvent à l'adolescence que ça se passe, en plein bouleversement hormonal. Chez les jeunes garçons comme chez les jeunes filles, en effet, la production des hormones mâles (notamment la testostérone) augmente. Les glandes sébacées étant excessivement sensibles à cette hormone, elles se mettent à produire plus de sébum. Aussi, des boutons apparaissent (acné), la peau devient plus grasse, y compris à la base des cheveux. Le sébum remonte progressivement le long de la tige pour graisser l'ensemble de la chevelure.Lavés le matin, les cheveux sont à nouveau gras le soir


Contrairement à ce que l'on pense, laver trop souvent les cheveux n'est pas toujours une bonne solution. L'utilisation de shampooings trop agressifs risque en effet d'augmenter la sécrétion de sébum. Résultat : lavés le matin, les cheveux sont à nouveau gras le soir. Il faut donc utiliser des shampooings doux, peu agressi
fs, à usage fréquent.

A savoir : les shampoings qui moussent beaucoup sont souvent plus attractifs parce qu'on pense qu'il nettoient mieux les cheveux. En fait, plus un shampooing mousse, plus il contient d'agents nettoyants, irritants, qui vont stimuler anormalement les glandes sébacées. Les shampoings les moins irritants moussent donc moins.

Le bon geste : laissez agir le shampoing suffisamment longtemps pour qu'il ait le temps de retirer le sébum et rincez bien. Renoncez aux après shampoings, faites plutôt un second shampoing pour bien éliminer le film gras.

Chez les jeunes femmes, l'utilisation d'une contraception à base d
'anti-androgènes permet une régularisation de la sécrétion de sébum et une amélioration nette de la séborrhée en général.

 

 

Ils sont abîmés:

 

Mes cheveux sont abîmés : comment préparer moi-même des soins à la maison ?




Une infusion de romarin pour le rinçage : grâce aux huiles essentielles qu'il renferme, le romarin contribue à limiter la production de sébum, responsable de l'effet cheveux gras.

La préparation : versez de l'eau bouillante dans une tasse sur deux cuillerées à soupe de romarin séché. Après avoir laissé infuser pendant 20 minutes, filtrez, laissez refroidir et versez dans une bouteille de shampoing vide. C'est prêt ! Après votre dernier rinçage à l'eau, terminez avec un rinçage au romarin.

L'eau de rinçage au citron est également efficace contre le sébum.

La préparation : pressez deux citrons dans de l'eau (le volume de deux tasses) et versez dans une bouteille de shampoing vide. Après avoir rincé vos cheveux à l'eau, appliquez ce mélange, laissez agir pendant 5 minutes et rincez.
Vos cheveux sont secs, rêches, cassants... ?

Première chose à faire, ne pas les laver trop souvent, deux à trois fois par semaine, pas plus. N'oubliez pas non plus de bien rincer vos cheveux quand vous les lavez car certains shampoings assèchent les cheveux. Evitez aussi tout ce qui peut assécher votre chevelure : soleil, teintures trop fréquentes, sèche-cheveux, lisseurs, etc. Enfin adoptez ces réflexes : mettre un bonnet de bain à la piscine, rafraîchir votre coupe toutes les 6 semaines environ, mettre un humidificateur dans votre chambre.

Et sinon, pourquoi ne pas essayer ces recettes maison ?

Une recette à l'avocat : eh oui, l'avocat a la propriété d'hydrater et de nourrir les cheveux. Mélangez un avocat mur (sans la peau), une cuillère à café d'huile de germe de blé et une cuillère à café d'huile de jojoba. Appliquez la préparation sur toute la longueur des cheveux, après le shampoing. Laissez agir 15 à 30 minutes puis rincez.

 

 

Ca démange

 

Démangeaisons, irritations... Et si c'était un psoriasis ?



   
Le psoriasis peut débuter à n'importe quel âge, même si 70 % des cas sont observés après 16 ans. Selon certaines études, une proportion importante des patients constaterait les premiers symptômes après un événement particulier, comme un stress, un choc psychologique, un échec personnel, etc. Quant au psoriasis du cuir chevelu, il est assez fréquent puisque 50 % à 80 % des patients ayant eu un psoriasis ont aussi une atteinte au niveau de la tête.

Mais c'est quoi un psoriasis ? C'est une pathologie inflammatoire chronique due à une prolifération anormale des cellules de l'épiderme. Elle se manifeste par des plaques rouges, squameuses et blanchâtres.

Ces atteintes peuvent être très limitées ou au contraire diffuses, elles s'accompagnent de démangeaisons et d'irritations fortement désagréables. Pour 52 % des malades présentant un psoriasis du cuir chevelu, plus de la moitié de la surface du cuir chevelu est atteinte de manière très localisée : au dessus et à l'arrière des oreilles, sur les lobes des oreilles, sur la nuque et le front, à la limite de l'implantation des cheveux, au niveau des raies de coiffures...

Le psoriasis a de toute évidence un impact très négatif sur la qualité de vie des personnes qui en sont atteintes. D'autant que plus elles se grattent, plus le psoriasis progresse et plus le risque de surinfection bactérienne augmente.

Les traitements, corticoïdes et / ou dérivés de la vitamine D3, sont le plus souvent prescrits. Un traitement récent sous forme de gel associant calcipotriol et bétaméthasone serait également très efficace et bien toléré. Parlez-en avec votre dermatologue.

 

 

 

J'ai des cheveux blancs 

 

Cheveux blancs : inéluctables ?

 


Depuis plusieurs mois déjà vous voyez apparaître d'horribles cheveux blancs ! Au début, ils se localisaient seulement d'un côté, bien en dessous de votre chevelure, de sorte que personne ne les voyait. Mais maintenant, ça semble inéluctable : ils envahissent toute votre chevelure et ça se voit ! Pourtant vous n'avez pas 30 ans... Votre copine Nathalie vous dit qu'il faut les arracher, quant à Laure elle vous conseille de les rincer au vinaigre de cidre une fois par semaine. Alors que faut-il faire ?

En fait, rien. Le phénomène qui serait d'origine hormonal est irréversible. Pour mieux comprendre, il faut retourner à la racine du cheveu. Plus précisément dans les bulbes pileux où l'on trouve les kératinocytes. Ces cellules fabriquent, comme leur nom l'indique, de la kératine, une molécule fibreuse très dure, donnant au cheveu sa résistance. En parallèle, les kératinocytes ajoutent des grains de mélanine afin de colorer les cheveux. La mélanine est un pigment noir, responsable de la teinte des cheveux, mais aussi de la peau et des poils. Le cheveu se colore en blond si ces grains sont en petite quantité, en brun s'ils sont abondants. Mais parfois, les grains de mélanine sont remplacés par des bulles d'air : les cheveux se colorent alors en blanc.

Cela survient vers l'âge de 34 ans en moyenne. Parfois la production de mélanine est carrément stoppée car les cellules qui les produisent sont "épuisées" ou mortes.

 

Que manger ?

 

Que manger pour des cheveux en bonne santé ?



Manger équilibré : c'est, aussi, bon pour les cheveux. © Getty Images


La santé des cheveux est directement liée à ce que l'on mange. Une alimentation équilibrée apporte en effet tous les nutriments et vitamines nécessaires pour les rendre plus beaux et plus forts.

Au contraire, certaines carences en minéraux et vitamines rendent les cheveux plus fins, plus ternes et plus susceptibles de tomber.

Les compléments alimentaires censés renforcer les cheveux ou prévenir les chutes sont d'ailleurs enrichis en sélénium, en vitamine C et en vitamine E.



Mais vous pouvez très bien les trouver dans l'alimentation :

Le sélénium dans les poissons, les viandes, les œufs, les céréales.

La vitamine E dans les fruits oléagineux et les huiles végétales.

La vitamine C dans les fruits et légumes, crus de préférence.

Et les shampoings aux œufs alors ? Cette fameuse recette de grand-mère comme quoi le jaune d'œuf rendrait nos cheveux plus brillants est loin d'être une invention. L'œuf apporte en effet des vitamines (B et D), du fer, du sélénium et du zinc, éléments indispensables pour la santé des cheveux. Ceci dit, il n'est pas forcément nécessaire de vous casser un œuf sur la tête tous les matins : une bonne omelette au déjeuner suffit !

 

 

Je suis enceinte :

 

Je suis enceinte : pourquoi mes cheveux changent ?



  
Pendant la grossesse, le corps des femmes est soumis à des variations hormonales importantes, en particulier à une sécrétion accrue en oestrogènes. Ces hormones stimulent le métabolisme et la circulation sanguine. De ce fait, certaines femmes constatent que leurs cheveux sont plus beaux : moins secs et moins fourchus, plus brillants et plus volumineux. En revanche, d'autres femmes voient parfois leur problème s'accentuer. Elles trouvent leurs cheveux ternes, cassants.

Et puis après l'accouchement, sous l'effet de la chute hormonale, les cheveux peuvent de nouveau changer, voire chuter brutalement. Que l'on se rassure, pas de risque de devenir chauve. Les cheveux tombent pendant deux à trois semaines et repoussent rapidement.

Quelques conseils pour préserver ses cheveux pendant la grossesse :

Une alimentation saine et équilibrée.

Des shampoings doux non agressifs.

Eviter le sèche-cheveux.

Eviter les colorations et permanentes.

A savoir : le manque de fer, fréquent pendant la grossesse, peut aggraver les chutes de cheveux. Parlez-en à votre médecin si tel est le cas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.