Le premier calmar géant filmé dans son habitat naturel

 

Ce spécimen de trois mètres de long, huit avec ses tentacules, a été filmé par des scientifiques japonais avec l'aide des chaînes de télévision NHK et Discovery Channel.   →

«Il brillait, il était si beau. J'étais tellement ému quand je l'ai vu de mes yeux.» Tsunemi Kubodera, zoologiste au Muséum national d'histoire naturelle du Japon, a consacré une bonne partie de sa vie à traquer les calmars géants. Fasciné par cet animal mythique qui a donné lieu à de nombreux récits et légendes, sa patience vient d'être pleinement récompensée. Après une centaine de plongées et 400 heures passées dans les profondeurs de l'océan Pacifique avec le concours de la télévision japonaise NHK et de la chaîne américaine Discovery Channel, il a repéré un de ces animaux mythiques par 630 mètres de fond le 10 juillet dernier, à environ 15 km à l'est de l'île japonaise de Chichi.

  Embarqué à bord d'un submersible trois places, Tsunemi Kubodera a accompagné le mollusque céphalopode, du genre Architeuthis, jusqu'à 900 mètres de profondeur. Attiré par un appât qu'il tient dans ses tentacules dans les quelques images fixes dévoilées par la NHK, l'animal de couleur argent a ensuite disparu dans les abysses.

 

Le seul corps de ce monstre marin fait trois mètres de long. Les scientifiques ont estimé son envergure totale à huit mètres en l'absence de ses deux principaux appendices. Les scientifiques étaient incapables d'expliquer la mutilation de ces deux tentacules, apparemment sectionnés. S'il avait encore eu ses deux gigantesques «bras» caractéristiques de son espèce, il aurait probablement pu mesurer plus de 16 mètres. Cela en aurait fait l'un des plus grands calmars géants jamais observés.

Le calmar le plus lourd jamais capturé est un membre du genre Mesonychoteuthis (aussi appelé calmar colossal). Cette femelle pesait une demi-tonne et a été capturée en Antarctique en 2007 par des pêcheurs néo-zélandais.

Cela fait des années que des scientifiques cherchent à observer les calmars géants dans les profondeurs. En suivant des cachalots, leur prédateur naturel, Tsunemi Kubodera avait déjà été le premier à prendre un spécimen en photo en 2004 puis à en filmer un autre en 2006. Les images avaient toutefois été prises depuis un bateau de surface à l'aide d'une ligne de pêche d'un kilomètre de long équipée d'une caméra. Leur qualité était assez mauvaise et la fréquence de prise de vue n'était que d'une image toutes les 30 secondes. Le seul véritable film avait lui été pris à la surface après capture de l'animal vivant.

 

 

 

 
  Cette fois-ci, les scientifiques disposent d'un vrai film de l'animal. Une émission exceptionnelle sur l'expédition avec l'intégralité des images obtenues sera diffusée le 27 janvier sur Discovery Channel et le 13 janvier sur la NHK. L'équipe du muséum japonais prépare en parallèle un article scientifique sur leurs observations.

 

 

 

 

4c76fc34-58bb-11e2-8439-348720da4867-493x328.jpg  
 Image fixe diffusée par la NHK du calmar géant filmé entre 600 et 900 mètres de profondeur. Crédits photo : NHK/NEP/DISCOVERY CHANNEL/AFP  

 

 

   
Le submersible utilisé pendant l'expédition.  (crédits photo: NHK / NHK Enterprise / Discovery Channel)  

 

 

 

calamar.jpg  

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 07/01/2013