une attaque mortelle de requins

 

 

Les baigneurs de Floride paniqués après une attaque mortelle de requins

 

Vendredi 05 février 2010, 15h44

Les plages de Floride (sud-est) étaient clairsemées après l'attaque mortelle d'un homme par des requins mercredi, la panique semblant se propager parmi les surfeurs et autres baigneurs, tandis que les experts appelaient au calme face à cet événement rarissime.

 

Stephen Schafer, un homme de 38 ans pratiquant le "kite-surf", avait été repéré mercredi par un maître-nageur alors qu'il flottait encerclé par des requins et appelait au secours à Stuart Beach à environ 150 km au nord deMiami, a rapporté la police.

 

Le sauveteur est parvenu à ramener le jeune homme jusqu'à terre avec sa planche et a tenté de le ranimer, mais il est mort peu après son transfert à l'hôpital.

 

La plage, qui n'avait jamais vécu d'attaque de ce type, a brièvement été fermée après l'incident mais avait rouvert dès jeudi.

 

"C'est vraiment dramatique et ce type d'accident provoque une grande panique, mais les attaques mortelles de requins sont très rares", a tempéré Neil Hammerschlag, expert de la Rosentiel School of Marine and Atmospheric Science (RSMAS) à l'Université de Miami.

 

"Chaque année, en moyenne, seules quatre personnes sont tuées par des requins dans le monde. Ils ne mordent habituellement pas, à moins d'être provoqués", a-t-il ajouté.

 

Mais les habitants restaient inquiets. "On a toujours l'impression qu'il y a des requins dans les parages", a ainsi relevé Teague Taylor, ami de Stephen Schafer. "Mais je n'ai jamais entendu parler d'un groupe de requins encerclant quelqu'un et provoquant sa mort".

 

Le corps de Stephen Schafer présentait plusieurs blessures profondes de 25 centimètres de long, son biceps droit avait été déchiré et il avait des entailles sur les mains, ayant apparemment tenté de se défendre contre les prédateurs des mers.

 

"On ne sait pas exactement ce qui s'est passé, mais à cette période de l'année, de nombreuxrequinsmigrent en groupe le long de la côte", a expliqué M. Hammerschlag.

 

"Il est possible qu'il se soit retrouvé parmi un groupe de requins et que les animaux se soient sentis agressés, percevant son "kite-surf" comme une menace, ce qui les a poussés à le mordre", a-t-il poursuivi.

 

Malgré l'idée fort répandue que la majorité des attaques derequins sont mortelles, 90% d'entres elles débouchent sur des blessures mineures, selon les experts.

 

"C'est un risque à prendre quand on pénètre la vie sauvage... aller en mer, c'est aller au contact de la vie sauvage. Heureusement pour nous c'est un environnement assez bienveillant", affirme George Burgess, directeur du Programme de Floride pour la recherche sur les requins.

 

Les deux tiers des attaques de requins dans le monde sont concentrées aux Etats-Unis. Il y a eu 41 attaques dans le pays en 2008, dont 23 en Floride, et 18 dans le reste du monde.

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 06/07/2012