service civique

 

Les députés examinent la proposition de service civique des jeunes

 

Martin Hirsch le 1er décembre 2009 à l'Assemblée nationale (Photo Olivier Laban-Mattei/AFP/Archives)

Jeudi 04 février 2010, 12h57
Les députés ont commencé jeudi matin l'examen de la proposition de loi sénatoriale sur le service civique, un

dispositif amibitieux qui devrait concerner 10.000 jeunes dès cette année et 75.000 à l'horizon 2014, soit 10% d'une classe d'âge.

Ce service civique va s'adresser, sur la base du volontariat, aux jeunes âgés de 16 à 25 ans qui seront accueillis, pour une période allant de 6 à 12 mois, dans une association, une collectivité locale, une ONG, tant en France qu'à l'étranger.

Les missions seront multiples: rénovation de centres d'hébergement, aide aux victimes de catastrophes naturelles, sensibilisation aux enjeux du développement durable mais aussi information sur la sexualité dans les établissements scolaires.

L'indemnité servie aux jeunes pendant leur service sera intégralement versée par l'Etat et pourra varier entre 540 et 640 euros. Cette période sera aussi comptée dans le calcul de leurs droits à la retraite.

Ce nouveau service civique se veut plus simple et surtout plus ambitieux que le service civil qui avait été créé en réponse aux émeutes en banlieue de 2005 et qui est resté très éloigné des ambitions affichées (3.000 jeunes en 2009).

Le Haut commissaire aux Solidarités actives et à la Jeunesse Martin Hirsch a défendu chaudement cette proposition parlementaire à laquelle il travaille depuis plusieurs mois: "notre pays, a-t-il dit, a besoin d'engagement et singulièrement de celui des jeunes".

"Notre pays a l'art de se déchirer, de polémiquer sur les sujets identitaires (...) le service civique lui, a vocation à rassembler et à transcender les clivages. Dans quelques années, nous souhaitons que ceux qui s'interrogent sur ce qui fait la France, mentionnent spontanément le service civique", a-t-il ajouté.

Le service civique devrait voir le jour progressivement dès cette année (10.000 jeunes engagés prévus). Il devrait monter rapidement en puissance: 25.000 jeunes sont prévus l'année prochaine, 40.000 en 2012 et jusqu'à 75.000 en 2014, a annoncé Martin Hirsch qui a ajouté que 500 millions "devront être mobilisés chaque année par l'Etat".

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !